Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Une conseillère de Cheney pousse Sarkozy dans la guerre d’Afghanistan

La rédaction
visites
2047

Le 28 février 2008 (Nouvelle Solidarité) – Le 25 février, l’ambassadrice américaine à l’OTAN, Victoria Nuland, a écrit un article pour le quotidien économique Les Echos ayant comme titre « L’impératif afghan ».

Rappelant les déclarations de Nicolas Sarkozy devant le Congrès américain le 7 novembre dernier, elle estime la déclaration à Vilnius du ministre de la défense français Hervé Morin, évoquant alors le fait que la France « a plusieurs options à l’étude », comme « encourageante ».

Elle pense, évidemment, que « La mission en Afghanistan est un investissement pour notre sécurité collective ; c’est aussi un catalyseur de la transformation de notre alliance démocratique pour le XXIe siècle ».

« L’idéalisme » affiché de Mme Nuland ne devait pas nous faire oublier qu’elle fut entre juillet 2003 et mai 2005 la conseillère principale du vice-président américain Dick Cheney, en charge de promouvoir la démocratie et la sécurité en Irak, en Afghanistan et au Proche orient avec les résultats qu’on connaît.

Ce qui pourrait faire également réfléchir Paris, c’est qu’après les attentats du 11 septembre 2001, c’est elle, en tant que représentante permanente à l’Otan, qui a invoqué l’article 5 de la charte de l’Alliance atlantique, stipulant qu’une « attaque sur un seul allié est une attaque sur tous », argument employé pour forcer les membres de l’Otan à s’engager dans des déploiements « hors zone » dans le cadre de la fameuse « guerre contre le terrorisme ».

Si chacun a droit à une vie privée, notons quand même que son époux n’est autre que Robert Kagan, le fondateur du Project for a New American Century (PNAC) et ancien auteur des discours de George Schultz. Le couple vit à l’ombre du siège de l’OTAN en Belgique. Comme quoi le monde est petit.

Contactez-nous !