Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Une initiative bipartisane pour empêcher une attaque contre l’Iran

La rédaction
visites
793
commentaire

Le 29 septembre, le député républicain Wayne Gilchrest a adressé une lettre au président Bush lui demandant d’entamer au plus tôt des entretiens avec l’Iran « dans l’espoir d’éviter un nouveau conflit au Moyen-Orient ». La lettre était co-signée par 19 de ses collègues, 8 démocrates et 11 républicains.

Elle affirme : « Si nous voulons convaincre le peuple américain, nos alliés et la communauté internationale de notre engagement à résoudre cette affaire par voie diplomatique, les Etats-Unis doivent ouvrir des canaux diplomatiques directs avec Téhéran. (...) Nous sommes convaincus que les diplomates américains sont les meilleurs au monde et devraient avoir la possibilité d’appliquer leurs talents à notre conflit avec l’Iran. C’est avec respect que nous vous exhortons donc à lancer dès que possible le processus d’entretiens directs avec l’Iran. »

Le même jour, le député démocrate d’Ohio Dennis Kucinich a déposé une résolution exigeant de la Maison Blanche qu’elle fournisse tous les documents en sa possession portant sur :

  • le programme nucléaire de l’Iran et ses capacités de menacer les Etats-Unis d’une frappe nucléaire ;
  • son éventuelle décision de provoquer un changement de régime au moyen de frappes militaires, de groupes de dissidents internes ou externes, ou tout autre moyen ;
  • les actions clandestines conduites par des effectifs des forces armées américaines en Iran et l’entraînement de tout groupe ou organisation hostile au régime actuel ;
  • la création d’un nouveau bureau au sein du Pentagone dont les fonctions seraient similaires à celles du Bureau des plans spéciaux (OSP) ;
  • tout ordre donné aux forces de la Navy de faire route vers les eaux territoriales iraniennes ;
  • les conséquences d’une attaque contre l’Iran, évaluées par la NIE (prix du pétrole, attentats contre les soldats américains en Irak, anti-américanisme, etc.).
Contactez-nous !

Don rapide