Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Une nouvelle option Rabin pour Israël ou une autre guerre ?

La rédaction
visites
755

L’annonce de la candidature d’Amram Mitzna, maire de la ville d’Haïfa, à la présidence du Parti travailliste représente une tentative de construire une opposition pacifiste crédible à la dérive guerrière du Premier ministre Sharon. Lors d’une conférence de presse à Tel Aviv le 13 août, Mitzna a déclaré : Sharon « nous conduit vers un désastre. Rien de ce qu’il fait sur les questions économiques ou la sécurité ne nous mène nulle part. C’est pourquoi tant de citoyens ont perdu tout espoir. » Appelant à la réouverture immédiate de négociations, il a déclaré : « Il n’y a pas de temps à perdre. Nous devons, sans délai ni condition, entamer des pourparlers avec les Palestiniens pour que les deux côtés puissent reprendre le chemin de la paix . »

Mitzna, général à la retraite, est partisan de la solution à deux Etats : remise de la bande de Gaza et de 95 % de la Cisjordanie sous la souveraineté palestinienne, fermeture de quelques colonies juives si nécessaire. Bien que les élections ne soient pas prévues avant novembre 2003, elles pourraient être anticipées, dans la mesure où le gouvernement Sharon tomberait, par exemple lors du prochain vote sur le budget 2003 qui aura lieu en octobre à la Knesset. C’est le 19 novembre que le Parti travailliste tiendra ses primaires pour désigner celui qui emmènera le parti aux élections. Les sondages indiquent que Mitzna pourrait facilement battre l’actuel président du parti, Benjamin Ben Eliezer, actuellement ministre de la Défense de Sharon. Des personnages clefs du parti ont déjà endossé sa candidature : Ron Huldaï, maire de Tel Aviv, le ministre de la Culture et des Sciences Matan Vilnaï, Yossi Katz, un député important du parti, connu pour ses vues pacifistes, et Yossi Beilin, architecte des accords d’Oslo. Selon un leader pacifiste, il est encore trop tôt pour savoir si Mitzna pourra battre Sharon ou Netanyahou, mais « nous avons maintenant un dirigeant qui a défini précisément des options politiques représentant une alternative à la droite. Même s’il ne gagne pas, une véritable opposition se crée enfin . »

Nous devons rappeler un épisode de la guerre du Liban en 1982 : lors d’une réunion des officiers généraux israéliens, convoquée par Sharon, alors ministre de la Défense, Mitzna a eu le courage de demander la démission de Sharon. Ce dernier n’a jamais pardonné ce que l’on avait appelé « l’affaire Mitzna ».

Contactez-nous !