Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Une radio « fantôme » a failli déclencher la guerre contre l’Iran

La rédaction
visites
1935

Le 13 janvier 2008 (LPAC) - Lors d’une conférence de presse au centre opérationnel de la 5ème flotte américaine au Bahreïn, les commandants des deux bâtiments de guerre impliqués dans les incidents survenus la semaine dernière avec des navettes de la garde révolutionnaire iranienne dans le détroit d’Ormuz ont reconnu que les menaces proférées à leur encontre pouvaient - par une technique de brouillage des ondes radio - émaner d’autres sources que les navettes iraniennes !

Cet aveu arrive alors que l’on a largement commenté le fait que, selon les mots du Commandant Jeffrey James, la flotte avait riposté avec « les avertissements prévues à cet effet, précédents tout engagement. » Heureusement, les navettes ont quitté les lieux bien avant que les procédures puissent conduire à une confrontation armée.

Ceci confirme les informations publiées par le Washington Post d’hier rapportant que bon nombre d’experts du Proche Orient, d’experts de la langue Farsi et d’iraniens vivant aux Etats-Unis, soulignent que les menaces contre les bateaux de la flotte américaine entendues sur les enregistrements du Pentagone, ne sont pas d’origine iranienne. Le Post cite Karim Sadjadpour, un américain d’origine iranienne travaillant à la fondation Carnegie pour la paix internationale, disant que l’accent « sonnait plutôt pakistanais, asiatique, ou d’un américain essayant de se faire passer pour un iranien, mais certainement pas iranien. »

Le Navy Times de vendredi cite également une porte-parole de la 5ème flotte disant que la Marine n’a pas encore localisée avec précision d’où provenaient les transmissions, et qu’elle n’exclue pas la possibilité qu’elles proviennent de la terre ferme.

Le journal suggère même qu’il pourrait s’agir d’une personne, appelé « Fillipino Monkey » [singe philippin], ou de personnes du même genre, qui depuis 25 ans passe sa vie à agresser les bateaux américains l’un après l’autre en « balançant des insultes et des noms d’oiseaux ».

Lyndon LaRouche, pour sa part, pense que si ces transmissions ont réellement eu lieu, elles pourraient être l’œuvre de forces irrégulières engagées à créer une provocation semblable à l’incident du Golfe du Tonkin [qui a déclenché la guerre du Vietnam].

Contactez-nous !