Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité
Brèves

Une résolution Glass-Steagall au Sénat italien... mais que fait la France ?

La rédaction
visites
898
commentaires

21 juin 2010 (Nouvelle Solidarité) – Le sénateur italien de centre-gauche Oskar Peterlini et plusieurs de ses collègues ont introduit jeudi 17 juin une résolution appelant le gouvernement italien à établir une séparation à la « Glass-Steagall » des activités bancaires et à en faire le principe d’accords internationaux.

La résolution, dont nous n’avons pas encore eu la version finale, accuse la spéculation d’avoir asséché la source de capitaux pour l’économie productive et fustige les gouvernements qui n’ont fait que renflouer les coupables. Le texte mentionne notamment la résolution similaire des sénateurs américains Cantwell et McCain qui fit l’objet en mai d’une âpre bataille à Washington.

La résolution conclut en appelant le gouvernement :

« A revoir les lois bancaires italiennes, en particulier sur la séparation entre banques de dépôt et banques d’affaires, afin de garantir que les activités de titrisation et les instruments dérivés (futures, options, swaps, etc.) soient totalement écartés des activités ordinaires (dépôt et crédit). Il s’agit de facto d’un rétablissement du pare-feu qui protégeait jusque dans les années 1990 les activités financières normales contre les opérations spéculatives. »

« A agir dans toutes les instances internationales pour promouvoir des accords établissant un retour à cette séparation entre banques de dépôt et banques d’affaires, favorisant ainsi un climat d’investissement à long terme dans l’économie réelle. »

Bien que Wall Street ait mis en échec la tentative américaine par l’entremise d’Obama et du député Barney Frank, le Glass-Steagall est plus que jamais au cœur des débats aux Etats-Unis, où 78% de la population soutient son rétablissement. De nombreux candidats au Congrès se mettent à soutenir Glass-Steagall face au ferment anti-Wall Street qui s’empare des élections primaires. La réintroduction de la loi Glass-Steagall aux Etats-Unis ouvrirait la voie à une éradication de la masse d’actifs toxiques qui menace la vie des peuples. Il faut plus que jamais, ici en France, se saisir de cet enjeu fondamental. Les tentatives socialistes et communistes à l’Assemblée nationale le semaine dernière ont cruellement manqué du sens d’urgence qui caractérise cette crise, en ne proposant qu’une commission d’étude d’ici l’automne. Que dire du gouvernement qui a repoussé en bloc ces propositions afin de protéger ses copains et ses coquins de la banque universelle ? Que dire d’une Martine Aubry qui a confié à l’un de nos militants que Glass-Steagall n’était pas un thème de campagne pour le PS car « les gens ne comprendraient pas » ?

Si VOUS comprenez, soutenez dès maintenant la campagne présidentielle de Jacques Cheminade avec votre esprit et votre portefeuille.



Voir les 2 commentaires

  • gdfontaines • 22/06/2010 - 08:35

    Il ne faut pas prendre "les enfants du bon dieu pour des canards sauvages" c’est le ton "antonique" qui semble résonner sur toute chose aujourd’hui .. un peu comme si ce leitmotiv nous mettait dans l’oeil d’un cyclone .. rien ne se passe, tout est comme il faut et c’est tout bon comme ça, tout le monde il est bien (sauf anelka) !
    Cependant, ces enfants là (De Villepin, Woert, Aubry et consort), s’ils sont du bon dieu, sont bien pires que des canards sauvages : avides, égoïstes et incestueux. Ils font l’autruche quand il faut, la grue quand il faut pas et feront l’oie quand il faudra. En fait, c’est de la volaille de basse-cour se prélassant comme des "père dodu".
    Ainsi ces enfants qui n’en sont pas méritent-ils de bonnes claques de la part de Jaures, des doubles gifles de la part de De Gaulle et le pied au .. de ma part. Au risque d’être un piètre volailler, je les mettrais même au piquet avec un bonnet d’âne, au pain sec et à l’eau, sans solde biensur, juste pour voir si l’austérité leur sied.
    A moins que d’entonner quelques canons bien sonnés (du type PECORA, GLASS STEAGALL ..) ne réveillent, enfin, en eux l’once d’humain qui avait fait d’eux de beaux enfants du bon dieu.

    Répondre à ce message

  • petite souris • 21/06/2010 - 19:14

    Sarko est à Londres...

    Villepin arrive comme une star du showbiz au son des Rolling Stones...

    Personne ne parle de la France...

    Mais tous les français parlent de foot...

    Mais tous les français font de la musique !!!

    Tout va bien... Circulez ! Il n’y a rien à voir !

    ... encore 10 jours avant les vacances ... ouf ! ouf ! ouf !
    la danse des canards va emplir nos nuits !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 16 août le monde
en devenir

Don rapide