www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Vaclav Klaus vient de torpiller le Traité de Lisbonne

La rédaction
2033 visites | 1 commentaire

11 novembre 2008 (Nouvelle Solidarité) — Si la ratification du Traité de Lisbonne devait échouer, ce ne serait peut-être pas à cause de l’Irlande, mais plutôt de la République tchèque, rapporte Le Figaro.

Pourtant, il y a encore trois semaines, Mirek Topolanek avait répété à Angela Merkel que son pays ratifierait le traité « avant la fin de l’année », bien avant que Prague ne prenne la présidence tournante de l’UE, le 1er janvier 2009.

Or, la semaine dernière, la situation a soudainement pris une autre tournure avec la demande du président de la République tchèque, le très eurosceptique Vaclav Klaus, de reporter le processus de ratification.

De plus, la Cour constitutionnelle, qui devait se prononcer hier sur la conformité du Traité de Lisbonne avec la Constitution tchèque, a été sommée de reporter son verdict au 25 novembre, car Vaclav Klaus, qui souhaite s’adresser à la Cour avant qu’elle ne se prononce, se trouve depuis hier, et pour trois jours, en visite d’Etat… en Irlande.

Outre les rencontres officielles, le président tchèque, qui fut le seul chef d’Etat à saluer la « mort » du traité européen après le référendum irlandais de juin, dînera ce soir avec le charismatique homme d’affaires Declan Ganley, héraut du « non » au référendum et considéré par certains comme un agent américain envoyé pour torpiller le rêve européen.

Après avoir reçu Ganley à Prague en juillet, Klaus avait promis son soutien à la création d’un parti critique au traité de Lisbonne. Présenter une telle liste aux élections européennes de 2009 offrirait un véritable référendum à l’échelle de l’UE !

Les eurofanatiques pour qui un tel scénario relève du cauchemar planifient d’ores et déjà une attaque préventive sur la présidence tchèque de l’UE. Le parlementaire européen CSU Mark Feber n’a pas hésité à affirmer qu’une telle présidence serait « du temps perdu pour l’UE à un moment où elle ne peut pas se le permettre. »

Pour l’éviter, des voix s’élèvent, parmi les vingt-sept, appelant à prolonger la présidence française de six mois supplémentaires, ou à ce que les Tchèques, « passent leur tour » !

Pour creuser le sujet : focus

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir le commentaire

Vos commentaires

  • Le 12 novembre 2008 à 07:47
    par George Cake

    L’Union Européenne, rejetée par les peuples dans sa forme actuelle, et refusant de prendre en compte leur avis pour se réformer, se voit donc obligée d’adopter une attitude dictatoriale publiquement, donc soumise à la critique, alors que cela n’était jusque là que sous couvert d’intentions pures.
    C’est là à mon sens le résultat de l’information diffusée par les médias non-officiels, comme celui-ci, qui mérite nos remerciements comme notre encouragement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet