Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Virginie : Nancy Spannaus contre John Warner

La rédaction
visites
769
commentaire

Le 3 juillet, Nancy Spannaus, une collaboratrice de Lyndon LaRouche, a été officiellement inscrite comme candidate indépendante aux sénatoriales de Virginie pour le scrutin du 5 novembre prochain, suite à une grande mobilisation de sympathisants qui ont collecté 14 000 signatures d’électeurs inscrits.

Elle s’opposera principalement au sénateur républicain sortant, John Warner, puisque, comme dans bien d’autres endroits aux Etats-Unis, le Parti démocrate de Virginie ne présentera pas de candidat. C’est donc sous l’étiquette indépendante que Spannaus, d’appartenance démocrate, défendra l’alternative à la dépression et à la guerre, tandis que le Parti démocrate « officiel » se tiendra à l’écart. En effet, la direction du Parti démocrate a donné pour consigne de ne participer aux scrutins que là où le démocrate est sûr de gagner - en se fiant à de ridicules sondages réalisés plusieurs mois avant l’élection ! Pourtant, si les démocrates gagnaient seulement six sièges de plus en novembre, ils auraient la majorité à la Chambre. En Virginie, outre l’absence de candidat au Sénat, le parti démocrate ne défiera que quatre des huit députés républicains sortants.

Le cabinet de James Carville, un consultant démocrate bien connu, a cependant révélé le 26 juin que moins de la moitié de la population estime que les Etats-Unis vont dans la bonne direction avec George W. Bush. C’est la première fois que cela se produit depuis le 11 septembre et c’est dû essentiellement aux doutes des Américains sur les questions économiques.

C’est un thème que le Parti démocrate « officiel » évite comme la peste. Pourquoi ? Comme LaRouche l’a expliqué le 20 mai, « du point de vue du Democratic Leadership Council, qui soutient Al Gore et Joe Lieberman - dont on parle beaucoup pour l’investiture présidentielle de 2004 - le fait même de parler de dépression économique serait admettre que LaRouche avait raison . »

Par contre, Spannaus ne manquera pas d’en parler en Virginie, où la dépression est dramatique. Cet Etat compte en effet des dizaines de milliers d’employés dans le secteur aérien sinistré, notamment chez US Airways et United Airlines. En outre, les licenciements chez WorldCom - entreprise basée dans le nord de l’Etat - auront des effets dévastateurs, y compris sur le marché immobilier où l’on s’attend à un taux d’inoccupation de bureaux de 33 %. Selon le Huron Consulting Group de Chicago, 15 % des entreprises publiques ont dû « corriger » leurs résultats financiers au cours des cinq dernières années. Dans le Maryland, à Washington et en Virginie, sur les 54 compagnies « high-tech » qui sont entrées en Bourse entre1996 et 2001, dont plus de la moitié en Virginie, 19 ont fait faillite et 12 ont été vendues à des concurrents pour une valeur bien en dessous de leur valeur d’origine. En raison de la chute des recettes fiscales, les budgets de l’Etat pour les autoroutes, les écoles et les universités seront revus à la baisse. Par ailleurs, les fonds de pension ont perdu 15 % de leur valeur boursière depuis 2000 et 2 milliards de dollars depuis mai de cette année.

Contactez-nous !

Don rapide