Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Wal-Mart et la désindustrialisation de l’Amérique

La rédaction
visites
875
commentaire

Lyndon LaRouche, candidat à l’investiture présidentielle démocrate de 2004, a lancé une campagne pour exposer l’impact destructeur de la chaîne de distribution Wal-Mart sur l’industrie américaine, qui s’est soldé par la suppression de millions d’emplois industriels aux Etats-Unis ces dernières années.

De loin la plus grande chaîne de supermarchés au monde, Wal-Mart pratique une stratégie commerciale basée sur des produits « bon marché », importés de pays où la main-d’œuvre est sous-payée par rapport aux Etats-Unis. A titre d’exemple, 10% des importations de biens de consommation américains provenant de Chine échouent à Wal-Mart ! Cette chaîne est devenue si importante qu’elle peut imposer sa politique commerciale à ses concurrents qui, pour survivre, se voient obligés d’acheter leurs marchandises dans ces mêmes pays. Depuis 1992, près de 13 000 supermarchés plus modestes ont été obligés de mettre la clé sous la porte en grande partie à cause de Wal-Mart.

C’est le premier distributeur des produits Procter & Gamble, achetant plus de 20% de la production de ce géant des produits de consommation. Pour pouvoir approvisionner Wal-Mart aux prix imposés par la chaîne, Procter & Gamble a de plus en plus délocalisé ses activités, au détriment de ses usines américaines.

16% des ventes de médicaments aux Etats-Unis se font dans des magasins Wal-Mart, et cette part devrait s’élever à 25% pour 2008, ce qui ferait de la chaîne la plus grande pharmacie d’Amérique. Par ailleurs, elle assure 30% du marché des produits de base des ménages et 19% des produits alimentaires vendus aux Etats-Unis, plus que tout autre concurrent.

En moyenne, les vendeurs de Wal-Mart gagnent 20 à 25% de moins que les employés de statut comparable dans des magasins où il y a un syndicat. En effet, la chaîne refuse catégoriquement d’embaucher des travailleurs syndiqués et lorsqu’un syndicat tente de s’implanter dans un petit groupe de magasins, des « experts du travail » sont envoyés du siège social de Bentenville pour l’en empêcher par des méthodes brutales. On oblige les employés à assister à des « cours hebdomadaires sur les relations employeur-employé », où la direction leur dit pourquoi ils ne doivent pas se syndiquer et on leur fait porter un badge avec l’inscription : « Nous pouvons parler par nous-mêmes ».

Contactez-nous !

Don rapide