www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Wall Street veut titriser la mort !

La rédaction
3442 visites | 7 commentaires

7 septembre 2009 (Nouvelle Solidarité) — D’après un article paru dans le New York Times, les banques d’affaires s’apprêtent à lancer de nouveaux produits financiers exotiques. Vous avez aimé les subprimes ? Vous allez adorer les lifeprimes !

L’idée de nos petits génies de la finance, c’est d’acheter des life settlements, c’est-à-dire des polices d’assurance vie que les personnes âgées et malades seront bien contentes, en fonction de leur espérance de vie, de vendre pour une poignée de dollars afin de payer leurs soins médicaux ! Par exemple, des polices d’une valeur d’un million de dollars pourraient se vendre pour 400 000 dollars.

Ensuite, à l’image des valeureux subprimes, il s’agit de titriser ces polices en les regroupant en paquet de centaines ou de milliers. Les banques revendront alors ces titres à des investisseurs qui recevront l’usufruit des assurances vie quand les personnes mourront.

La logique nous informe que la marge de profit augmente en fonction de l’abaissement de l’âge du décès du détenteur de l’assurance vie. On a tout intérêt à garantir que ce dernier ne vive pas plus longtemps qu’espéré, car l’investisseur verrait ses revenus baisser et perdrait même de l’argent.

Pour Wall Street, c’est du gagnant-gagnant, car les banques encaisseraient une marge juteuse pour l’émission, puis la vente, et enfin l’échange des titres.

A ce jour, neuf propositions pour de telles titrisations de polices d’assurance vie sont déjà sur la table. Elles viennent d’investisseurs privés et de sociétés financières, notamment le Crédit Suisse. Le marché des assurances vie représente plus de 26 000 milliards de dollars, ce n’est pas rien !

Le Crédit Suisse a déjà acheté une société spécialisée dans la revente de polices d’assurancesvie et vient de créer un pôle financier chargé de structurer le marché. La banque d’affaires new-yorkaise Goldman Sachs, jamais en reste quand il s’agit d’oublier la morale, vient d’élaborer des index sur l’espérance de vie de différentes catégories de personnes afin de permettre aux banquiers de parier sur le bon numéro.

Le seul risque que prennent les investisseurs, c’est que les gens vivent plus longtemps que prévu. Bien que, si la réforme de la santé d’Obama est adoptée, avec le rationnement des soins et son volet euthanasie, ce risque deviendra proche de zéro.

Ils doivent bien rire, ces petits génies de la finance, quand le secrétaire américain au Trésor, Tim Geithner, un ancien de Goldman Sachs, élève la voix pour affirmer qu’il « hors question que l’industrie financière revienne aux pratiques d’avant le krach. Cela ne peut pas arriver et cela n’arrivera tout simplement pas. Il y aura un changement fondamental. L’échec décisif de cette crise consistait à tolérer un effet de levier énorme, en terme de risque, à travers toutes les banques du monde et dans des organismes financiers fonctionnant comme des banques ».

Signez dès aujourd’hui l’appel pour la création d’une equête parlementaire sur la crise financière

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir les 7 commentaires

Vos commentaires

  • Le 9 octobre 2009 à 21:26
    par alberte londres

    Je lis dans ce texte : Bien que, si la réforme de la santé d’Obama est adoptée, avec le rationnement des soins et son volet euthanasie, ce risque deviendra proche de zéro.

    D’où sortez vous qu’il y a dans le plan Obama pour la santé un volet euthanasie ??? Vous vous faites l’écho des plus violents opposants ???

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2009 à 20:54
    par rico06

    Ils n’ont rien inventé à Wall Street sur ce sujet. En France, il existe depuis très longtemps, un système d’assurance appelé : La Tontine.
    Une sorte de pôt commun à terme, ou seul les survivants se partagent les cotisations versées...

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2009 à 13:40
    par aristarque de samos

    le système capitaliste et sa forme "évoluée" qui est la finance mondialisée, se nourrit de l’accumulation de "capital" (en fait plutôt de la diminution du capital restant pour les peuples).

    ce n’est pas tant le gouvernement d’Obama avec ses conseillers et ministres aux ordres de Goldman Sachts, ni les idéologues qui promeuvent des idéologies malthusiennes,eugenistes et fascistes mais bien ceux qui tiennent les ficelles du pouvoir qu’il faut dénoncer et combattre :
    pourquoi ne pas nommer ces détenteurs de fortune considérable qui n’ont que faire du genre humain ?
    la plupart sont aux commandes de ces thinks tanks (quasi secrets) depuis des lustres et manipulent les "elites".
    Bien sur içi vous nous proposez LA SOLUTION,que je partage, mais elle ne pourra se mettre en place que quand tout le monde dira "ces "rois" sont nus ! "

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2009 à 00:29
    par pic et puce

    Et comme ils veulent aussi titriser la taxe carbone...ou tout cela va-t-il nous mener ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2009 à 22:59
    par Philippe

    Oui, ben... c’est une sorte de marché des rentes viagères.
    Mais si l’on tolère la rente viagère(cf. notre code civil), pourquoi pas un marché des rentes viagères ? ou, ici, de l’assurance-décès ?
    C’est vrai que ce marché s’organisera encore sur un pari, mais la loi des grands nombres (statistique) n’en fait pas une partie de pocker. Tout les systèmes d’assurance fonctionnent à partir de statistiques mesurées par les actuaires. Quoi de nouveau ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2009 à 21:07
    par ptiriso

    Rien d’étonnant après plus de 4000 ans d’invention de la valeur ou matérialisation de la rareté ! Les États-Unis sont une théocorpocratie !

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2009 à 19:10
    par petite souris

    Titritiser la mort !!! et en même temps vouloir que la population mondiale diminue rapidement de moitié !!!

    Ils vont vite perdre de l’argent ...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet