Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Washington prépare une nouvelle guerre au Pakistan

La rédaction
visites
2573
commentaire

D’après certains rapports, Washington est en train d’établir un plan pour attaquer certains clans tribaux au Pakistan

20 juillet 2007 (LPAC) - Ce n’est plus une question de spéculation : d’après certains rapports, Washington est en train d’établir un plan pour attaquer certains clans tribaux au Pakistan, afin d’éradiquer les extrémistes islamiques, Al Qaida et les Talibans. Frances Townsend, la conseillère du président Bush pour la sécurité intérieure, a indiqué lors d’une conférence de presse le 18 juillet, que les Etats-Unis seraient d’accords pour envoyer des soldats au Pakistan éradiquer Al Qaida, faisant remarquer qu’« aucune option n’est exclue si c’est ce qui est nécessaire ». Au cas où Islamabad ou Al Qaida, aurait raté la déclaration de Townsend, le porte parole de la Maison Blanche Tony Snow a dit qu’ « il n’y a aucun doute qu’il faille prendre des mesures plus agressives » contre les sanctuaires d’Al Qaida au Pakistan. La possibilité pour Al Qaida de s’établir dans des zones calmes au Pakistan « doit être immédiatement considéré » a-t-il dit, sans préciser pour autant quelles seront les prochaines mesures prises. Snow a rajouté « Nous n’enlevons jamais aucune options de sur la table, et si nous trouvons des cibles convenables, nous allons les frapper ».

L’ancien élu démocrate Lee Hamilton, qui était un des instigateurs de la Commission pour le 11 septembre et le co-président de l’Irak Study Group avec James Baker, a déclaré au Christian Science Monitor le 19 juillet « Je crois nécessaire pour les Etats-Unis de pouvoir débusquer ces sanctuaires au Pakistan ». Questionné pour savoir s’il pensait qu’une telle offensive pourrait entraîner la chute du gouvernement Musharraf, Hamilton a répondu que « c’est un risque, et je serais prêt à le prendre ».

Contactez-nous !

Don rapide