Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Watergate II : Le Congrès américain déclare Obama hors-la-loi

La rédaction
visites
1581

Lire impérativement : Les parrains d’Obama prévoient un Coup à la Hitler contre les USA


25 juin 2011 (Nouvelle Solidarité) – L’opération de sauvetage désespérée de la Présidence Obama dans l’affaire de la violation des pouvoirs de guerre en Libye, tourne au vinaigre. Hier, la Chambre des représentants a rejeté à 295 voix contre 123, une résolution autorisant le Commandant en chef des armées à recourir à la force en Libye.

La Maison-Blanche est désormais coincée : soit elle retire les troupes engagées dans les frappes contre la régime Kadhafi et reconnaît donc avoir violé la loi jusqu’ici ; soit elle poursuit ses opérations militaires à l’insu du Congrès et s’enfonce donc un peu plus dans ses pratiques anticonstitutionnelles. En effet, la Présidence Obama, qui soutenait cette résolution qui lui aurait sauvé la mise, s’est jusqu’ici défendue d’avoir violé la Constitution et la loi sur les pouvoirs de guerre. Pour les juristes ayant la faveur d’Obama (il a rejeté les avis du ministère de la Justice et du Pentagone car opposés à ses vues), l’opération militaire en Libye n’est pas un acte de guerre, mais une « intervention humanitaire » qui, de surcroît, ne se fait pas au nom des Etats-Unis puisqu’elle se tient sous l’égide de l’Otan et de l’Onu ! Lorsque le Président d’une république vous explique que dans certains cas, la loi et la constitution ne s’appliquent pas, c’est que vous n’êtes déjà plus vraiment en république...

En lançant les opération mi-mars, Obama n’a pas daigné consulter le Congrès, à qui la Constitution accorde le droit exclusif de déclarer la guerre, ni même se conformer à la loi sur les pouvoirs de guerre, qui prévoit un vote dans les 60 jours après le début des hostilités ou un retrait dans les 90 jours. Hors, ces délais sont tout deux écoulés.

Certains haut dirigeants démocrates pensaient donc pouvoir sauver Obama d’une procédure de destitution en faisant adopter cette résolution « Autorisant l’usage limité des forces armées des Etats-Unis en soutien à la mission de l’Otan en Libye » . Désormais, plus Barack Obama persistera dans ses folies narcissiques, plus il sera rejeté par la base démocrate. Car le plus frappant dans le vote d’hier n’est pas le rejet de la résolution, mais l’ampleur du rejet, puisque 70 démocrates ont voté contre Obama.

Contactez-nous !