Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Wen Jiabao : la Chine réaffirme son droit au développement

La rédaction
visites
998

29 décembre 2009 (Nouvelle Solidarité) —Dans une longue interview accordée à l’agence de presse Chine Nouvelle, le 27 décembre dernier, le Premier ministre chinois Wen Jiabao a défendu fortement la position chinoise au récent sommet de Copenhague.

Ironisant sur l’incapacité des pays développés à tenir leurs propres engagements, il a justifié la position de la Chine par le sous-développement important de son pays. Il rapporta qu’avant de se rendre à Copenhague, il avait lu un article qui décrivait une mère de famille dans le sud de la Chine allumant sa chaudière à charbon pour réchauffer son foyer. « Peut-être les enfants en Angleterre ne vivent-ils pas dans des conditions de ce type », a dit Wen, mais « nous devons regarder certaines dures réalités en face, notamment le fait que 1,500,000,000 de personnes dans le monde vivent sans électricité, et que 2,300,000,000 autres sont obligées de se chauffer et de préparer leur nourriture au bois ou au charbon. »

« Durant toutes ces années, la Chine s’est développée, mais la consommation d’électricité par tête n’est qu’un quart ou un tiers de celle des pays développés ; le nombre d’habitants qui sont propriétaires de leur propre véhicule est aussi petit, lorsqu’on le compare à celui des pays développés. La population est grande, le développement du pays inégal, et beaucoup de terres agricoles sont trop pauvres pour être cultivées. Nous ne comptons pas suivre la route empruntée par les pays développés dans leur développement, une route où notre économie se développerait au détriment de l’environnement, mais nous affirmerons notre juste droit à développer notre pays. »

Wen a défendu tout aussi fortement la valeur actuelle de la monnaie chinoise. « Nous rejetterons toutes les pressions qui s’exercent sur nous pour que nous réévaluions le Yuan. D’un côté, ils demandent une réévaluation, et de l’autre, ils imposent toute une série de mesures protectionnistes, ce qui se traduira, essentiellement, par un retard du développement de la Chine », a conclu Wen Jiabao.


A lire : Economie physique : Russie, Chine et Inde lancées à grande vitesse


Contactez-nous !