www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Anders Breivik : tous les chemins mènent à Londres

2015 visites | 5 commentaires
JPEG - 33.5 ko

On sait que le Londonistan est une planque confortable pour bon nombre de fondamentalistes islamiques déployés aux quatre coins de la planète.

Cependant, avec l’affaire Breivik, le norvégien à l’origine du carnage qui vient de frapper la Norvège, Londres émerge également comme le laboratoire d’une nouvelle version de fondamentalisme chrétien capable d’activer des jeunes kamikazes dans des nouvelles croisades et autres contre-djihads.

Alors que la presse mondiale s’acharne à vouloir nous démontrer que Breivik est un « psychopathe isolé », l’auteur des attentats a confessé aux interrogateurs qu’au moins deux autres « cellules » sont prêtes à passer à l’action.

Ce qui est certain, c’est que certains indices pointent fortement en direction de Londres.

  1. Le Daily Telegraph affirme que Breivik a participé en Mars 2010 à la manifestation organisée par la English Defense League (EDL) lors de la visite du parlementaire de la « droite populiste » néerlandaise, Geert Wilders. Wilders, lui-même en croisade contre un Islam qu’il traite d’idéologie fasciste, était l’invité de la Baronne Caroline Cox pour s’adresser à des parlementaires britanniques. La baronne Cox est la patronne de Christian Solidarity Worldwide, une ONG qui a été instrumental dans la partition du Soudan. L’EDL fut créé en 2009 et prétend être un simple mouvement de citoyens irrités par le fondamentalisme islamique qui envahi la société britannique. Son dirigeant s’appelle Stephen Lennon, mieux connu sous le nom de Tommy Robinson, un jeune de 28 ans qui, selon la presse britannique, vient d’être condamné à une peine de 12 mois de travaux d’intérêt général et se trouve interdit de stade.
  2. Daryl Hobson, la responsable de l’EDL pour l’organisation des manifestations, avoue que lors de sa visite en Angleterre, Breivik s’est entretenu avec des membres de son organisation. Un autre responsable admet que Breivik nourrissait un contact régulier avec des sympathisants de l’EDL via Facebook et exerçait un « effet hypnotique » sur eux. « Sur ma page Facebook, j’avais plus de 600 membres d’EDL comme ami et j’ai parlé avec des dizaines de membres et dirigeants », écrit Breivik dans son manifeste de 1518 pages. « En fait, j’étais une des personnes qui leur fournissait au tout début du matériel idéologique choisi (y compris des stratégies de rhétorique) ».
  3. Le 24 juillet, Lauren Collens, du New Yorker Magazine, a contacté Tommy Robinson, le patron de l’EDL, qui disait que les politiciens européens risquaient de voir des atrocités similaires s’ils continuaient à ne pas vouloir regarder « le putain d’éléphant qui est dans la pièce ». « Je pense que c’était prévisible », disait Robinson du carnage de Breivik. « Je pense que c’est répugnant et mes pensées et prières vont à toutes les victimes. Nous ne voulons pas que des jeunes Britanniques se fassent exploser sur notre territoire, mais cela arrivera si on nous offre pas une plateforme ». Et il poursuivait : « Je pense que personne ne comprend la colère qui bouillonne en-dessous. C’est simplement un individu malade et isolé, mais il existe un tas de gens en colère. Et si les politiciens britanniques n’apprennent rien de cela, Dieu me pardonne, cela pourrait se reproduire ».
  4. Le quotidien l’Independant rapporte que Breivik cherchait à mettre sur pied une Ligue de défense norvégienne (NDL), bien qu’elle existait déjà dans le pays.
  5. La couverture du manifeste de Breivik, il le signe 2011, Londres, Andrew Berwick, une version anglicisée de son nom. Sur la même couverture figure la croix de l’Ordre des Templiers (croix rouge sur fond blanc) qui fut, tout comme la Croix de Saint-George du drapeau de l’Angleterre, la bannière des croisés à partir du XIe siècle. La croix de Saint-George figure également au centre de l’emblème de la City de Londres.
  6. Lorsque Breivik exhibe tout son folklore autour des croisés et sa croix de l’ordre des templiers, on nous dit qu’il est un malade mental et isolé. N’empêche que les photos des manifestations de l’EDL qu’on trouve aisément sur internet montrent leurs militants exhibant les mêmes emblèmes y compris peints sur leurs visages. Très anglais ? En France, à Lyon, le bloc identitaire de Fabrice Robert vient d’organiser le 15 mai une « Marche des cochons » [les musulmans ne doivent pas en manger], une manifestation d’un millier de personnes. Venus pour l’occasion, une délégation de l’EDL dirigée par Tommy Robinson en personne, y exhibait les mêmes drapeaux. Croisés de tous les pays, unissez-vous !
  7. Dans son manifeste, Breivik décrit sa participation à Londres en 2002 à la re-fondation de l’ordre des Templiers tout en précisant que son « mentor attribué » s’appelait « Richard » (comme Cœur de Lion). Alors que les services de renseignement ignoraient l’existence de ce groupe, un certain Paul Ray, un ancien de l’EDL qui, suite à quelques ennuis avec la police, s’est installé à Malte, est l’animateur du site islamophobe « Lionheart », la source d’inspiration de Breivik. Le nom de Ray fut communiqué par Tommy Robinson à l’agence Associated Press qui est allée l’interroger. Ray, dont le nom d’origine est Paul Sonato, a pris ses distances avec l’EDL et nie toute relation avec Breivik, tout en reconnaissant que ce groupe existe, non pas comme une structure, mais comme « une croyance ». Une vidéo d’AP le montre se baladant en costume de croisé sur l’Ile de Malte. Pour les enquêteurs, Breivik n’avait pas qu’un seul mentor, mais plusieurs.
  8. Si l’EDL repousse un certain nombre de néonazis qui tentent de la rejoindre, c’est notamment parce que, tout comme Geert Wilders et Anders Breivik, l’EDL donne un soutien inconditionnel à l’Etat d’Israël, peu importe l’orientation politique de l’Etat hébreux. Encore récemment, l’EDL, dans une haine commune de l’Islam, fut rejoint dans certaines manifestations par la Ligue de défense juive (JDL). Certaines sources n’excluent pas que la Norvège fut « punie », pour ses condamnations répétées des brutalités de la part d’Israël envers les Palestiniens. Depuis les accords d’Oslo, la Norvège et son premier ministre, le socialiste Jens Stoltenberg, ont vivement critiqué les violations des accords d’Oslo par Israël.
  9. En Belgique, les services de sécurité ont transmis au Ministre de la Justice un dossier sur le belge Paul Beliën, un journaliste conservateur qui anime le site The Brussels Journal. Beliën est le mari d’Alexandra Colen, une députée fédérale belge du parti séparatiste Vlaams Belang. Contributeur au Wall Street Journal et au Washington Times, Beliën est depuis septembre 2010 le principal conseiller de Wilders. Beliën travaille depuis 2006 pour les néo-conservateurs américains Daniel Pipes et David Horowitz, les mêmes qui, via leurs correspondants au Danemark, avaient provoqué des fortes tensions entre chrétiens et musulmans en publiant les caricatures de Mohammed.

C’est par un jeu de provocations et de contre-provocations à répétition, que l’oligarchie financière veut noyer le monde dans le chaos, le sang et la guerre. Cela aidera à détourner l’attention de la faillite gravissime de leur système et à museler toute remise en cause qui changerait la donne.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Le choix de l'auteur
Autres articles
Plus d'articles

Voir les 5 commentaires

Vos commentaires

  • Le 29 juillet 2011 à 12:42
    par Elie

    Bon ok.....on a compris que la théorie du complot et tous les fantasmes qui en découlent, sont votre fond de commerce, et le moins qu’on puisse dire est que vous tirez sur la ficelle jusqu’à la rupture.
    J’admet que les banquiers sont des fripouilles mais ils ne sont pas assez nombreux pour se cacher derrière tous les fous de la terre.

    • Le 30 juillet 2011 à 14:36
      par populasse

      C’est quoi le soucis d’avoir une revue de presse qui augmente le niveau d’information ?

      Un avis tranché sur la culture belliciste et financière prouvé des anglosaxons, qui s’y ajoute, permet, au minimum, un débat interdit par vous ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2011 à 11:04
    par Benoit Chalifoux

    Mr B. comme vous dites, ne s’est pas rendu à Londres pour prendre un café chez Starbucks, mais pour participer à des réunions, dont la re-fondation de l’ordre des Templiers et autres mouvements de ce genre, prônant une idéologie extrémiste et violente. Il ne s’agit donc pas de simples clubs de macramé.

    A force de nier l’évidence, on finit par s’interdire de penser.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2011 à 11:32
    par petite souris

    Pensées en vrac :

    Londres :
    le Londonistan est une planque confortable pour bon nombre de fondamentalistes islamiques déployés aux quatre coins de la planète.

    Commonwealth :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Commonwealth_of_Nations#Pays_membres
    est le nom depuis 1947, créé en 1835 au départ au Royaume-Uni, de l’association d’anciennes colonies ou protectorats de l’Empire britannique ( cinquante-quatre États membres )dont quelques pays musulmans comme le Bengladesh, l’Inde, le Pakistan, la Malaisie, le sultanat de Brunei

    Cousin de la famille royale :
    la famille régnante des Pays-Bas qui a colonisé l’Indonésie le plus grand pays musulman du monde

    .... alors qu’un journal londonien soit bien informé, qu’il y ait des liens avec le parti d’extrême droite flamand, qu’il y ait des rapport dans le monde et que ces gens veuillent reprendre le flambeau des Templiers ....
    ( à voir ou revoir à lire ou relire les Rois Maudits de Maurice Druon )

    Oui ! on peut imaginer le pire des scénarios ...
    Oui ! Il faut dénoncer cela encore et encore

    Merci pour toutes ces précisions.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2011 à 08:21
    par Philippe

    Anders B. s’est rendu à Londres en 2002 et 2010 ?
    - Et donc, on peut en déduire une implication londonienne dans les attentats qu’il a perpétrés ?
    On est en plein roman.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet