Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

Flash : 24 avril - Jacques Cheminade : « Mon exemple, c’est le général de Gaulle partant à Londres » Lire Flash : 7 avril - Jacques Cheminade au Liban reçu par le Président Michel Aoun Lire Flash : 1er avril - A Bondy, Jacques Cheminade engage un dialogue citoyen sur les banlieues Lire
AccueilActualité

Arabie Saoudite - Jacques Cheminade exige la publication des 28 pages classées secret défense

visites
2699
commentaire
JPEG - 58.4 ko

Qui sème le vent...

Le président de Solidarité & Progrès Jacques Cheminade a fermement condamné l’exécution par l’Arabie Saoudite, samedi dernier, d’un haut dignitaire religieux chiite, le cheikh Nimr al-Nimr.

La terrible escalade de tensions provoquée par cette exécution pourrait non seulement faire voler en éclat les pourparlers de paix en Syrie, péniblement remis sur les rails ces dernières semaines par Sergueï Lavrov et John Kerry. Elle menace d’ores et déjà d’embraser le Moyen Orient dans un conflit généralisé entre pays d’obédience chiite et sunnite et de provoquer une nouvelle guerre mondiale.

JPEG - 33.3 ko
Nouvelle Solidarité N° 21/2015 - S’abonner

L’Arabie Saoudite se serait-elle permise de jouer aux incendiaires au Moyen-Orient si elle ne bénéficiait pas de complicités de la part des principales puissances occidentales ? Connivences avec Washington dans le déploiement du djihadisme terroriste contre la Syrie, contrats d’armes à hauteur de plusieurs milliards d’euros avec la France...

Washington et Paris appellent aujourd’hui à la désescalade, mais où étaient-ils, lorsqu’avec la complicité du Royaume Uni, l’Arabie Saoudite est devenue membre de la Commission des droits de l’homme de l’ONU en 2013, avant d’en prendre la tête en septembre dernier ? Où étaient-ils lorsqu’elle a déclenché une invasion contre le Yémen ?

« Il faut mettre fin à notre collaboration militaire avec les dirigeants actuels de l’Arabie Saoudite », a souligné Jacques Cheminade, « exiger aussi que le gouvernement américain lève le secret-défense sur les 28 pages du rapport de la Commission bipartisane du Congrès sur les attentats du 11 septembre, qui prouveraient la complicité du gouvernement saoudien dans ces attentats... ».

Voir le commentaire

  • eric • 05/01/2016 - 21:59

    Le dessin est excellent ! Il manque plus que les trois symboles monothéistes sur le carrosse en guise de sponsors sportifs et on y est !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La déclassification des fameuses 28 pages, un chapitre entier du rapport de la commission d’enquête bipartisane sur le 11 septembre, met en lumière l’implication de l’Arabie saoudite dans les attentats du 11 septembre 2001.

En savoir plus

Don rapide