Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité
Brèves

Arrêter le nucléaire peut gravement nuire à notre santé

visites
2848
commentaires

« Pour la première fois de son histoire, le monde développé va devoir renoncer pour partie à une avancée médicale majeure », écrit le quotidien Le Monde du 25 août, car la production mondiale du radio-isotope, le molybdène 99, utilisé dans 80% des procédures et diagnostics de médecine nucléaire, notamment en cardiologie et en cancérologie, est « au bord du chaos ». Les radio-isotopes sont des atomes dont le noyau est instable. Ils émettent des rayonnements, précieux en imagerie médicale, ou pour détruire des tissus cancéreux ciblés.

A l’origine de la crise, l’état piteux du réacteur canadien NRU, entré en service en 1957, qui assure, à lui seul 45% de la production mondiale, à l’arrêt jusqu’au printemps 2010 à cause d’une fuite mais il est si corrodé qu’il risque de ne plus jamais entrer en service.

Ensuite, le réacteur HFR de Petten, au Pays-Bas, qui fournit 31% du précieux radio-isotope. Redémarré le 18 août, ce réacteur devra subir de lourds travaux pendant six mois. Le réacteur français Osiris de Saclay (5% de la production mondiale), en service depuis 1966, est également à l’arrêt pour cinq mois de travaux de maintenance. Restent alors l’Afrique du Sud et la Belgique qui ne peuvent qu’assurer 20% des besoins mondiaux.

La « crise des isotopes » couvait depuis plus d’un an. Si rien de sérieux n’est fait pour relancer le nucléaire au niveau mondial, la pénurie se chiffrera en vies humaines. Les Etats-Unis qui n’ont pas de moyens propres de production, mais représentent 50% du marché mondial, commencent déjà à ressentir la pénurie.

Alors, messieurs les Verts, vous qui criez tant contre le nucléaire : êtes-vous prêts à renoncer à la médecine nucléaire ?

Dossier : Le nucléaire civil, 50 ans déjà !

Voir les 7 commentaires

  • Serge • 28/08/2009 - 11:05

    Il existe d’autres moyens bien plus efficaces pour soigner le cancer. Mais comme ça ne rapporte pas d’argent aux labos, on les étouffe. Et vous ignorez aussi certains types de radiations qui émannent des centrales et qui sont encore plus dangereuse que celles déja connues. Mais c’est curieux, on ne les a pas détectées...

    • Nico • 28/08/2009 - 21:23

      Oui on peut prier et attendre que le hasard veuille bien exaucer nos prières :D
      Ou dieu ? ou rael ?...

      Attend d’avoir un cancer serge et on verra si pense toujours qu’il y a d’autre moyen de se soigner !

      Modération :

      fin du message effacé, remarque mesquine inutile à la discussion.

    • mon 93 • 30/08/2009 - 12:34

      Oui, je confirme ce que dit ce lecteur.Mon mari est guéri d’un cancer de la prostate sans un seul médicament chimique et sans un seul jour d’arrêt de maladie. Cure Breuss-Tous ceux qui l’on suivi(que jai conseillé d’essayer) sont sortis d’affaire.Je connais au moins 6 autres moyens d’arriver au même résultat. Votre premier ennemi c’est la trouille !!!La peur fait faire beaucoup d’erreurs.

    Répondre à ce message

  • Bleue64 • 01/09/2009 - 12:32

    Le cancer est une maladie de "terrain" : alimentation (le régime occidental est le + cancérigène) + environnement (molécules de synthèse, hydrocarbures, métaux lourds) + état physique & psychique (mettre des mots sur les événements, avant que les maux ne surviennent). La lutte contre le cancer est celle contre un système morbide imposé à l’humain (enfants compris) par le système productiviste. Je suis effarée par votre article qui doit réjouir les exploiteurs (Français entre autres) du delta du Niger et AREVA du même coup. Je trouve vos propos dangereux et purement dogmatique. Lâchez donc votre mauvaise foi une minute pour regarder ce fait tel qu’il est : le nucléaire est une impasse .... vers la mort. Vous comptez 3 vies sauvées par cette technologie et vous vous réjouissez ? Faites donc un tour, en famille pour + de pédagogie, sur les lieux d’extraction du minerai. Expliquer à vos proches l’intérêt pour 20% de la population que 80% continue à boire, grandir, et mourir jeune à cause d’une eau irradiée, quotidiennement ingurgitée ! Ayez le courage de montrer la totalité de la "solution" nucléaire.
    Pablo Picasso aurait certainement réalisé l’un de ses plus beaux tableaux face à la morbidité scientiste, glorifiée par les nantis de cette planète qui ne veulent, comme les 3 singes, ni entendre, ni voir, ni dire la vérité sur l’envers du décors.

    Répondre à ce message

  • NAULLAY • 29/08/2009 - 15:34

    Attention : il ne s’agit pas de la production d’électricité Nucléaire en général, mais de la production d’un (sous produit ?) un isotope utilisé en médecine.
    Considérer par amalgame, que la production d’électricité par voie nucléaire est un ’bien’, semble un raccourci abusif. Non seulement il s’agit d’une énergie à réserve (d’uranium) épuisable, mais aussi et surtout, nous devons gérer un risque énorme pour les populations civiles (Tchernobyl, 3 miles Islands) avec une tendance à faire des économies sur la sécurité et à rallonger la durée d’exploitation des centrales.
    Enfin, le problème des déchets, pour des milliers d’années...c’est la première fois dans l’histoire, que les élites technocratiques peuvent empoisonner l’humanité, les enfants de nos enfants de nos enfants...par un héritage désastreux.
    Pour terminer, les risques de prolifération de trafics mafieux de substances nucléaires, pensez à l’affaire louche du cargo kidnappé l’Arctic Sea.
    Alors, le jeu de notre confort, vaut-il la chandelle en notre époque de folie ?

    Répondre à ce message

  • Mathias • 28/08/2009 - 10:57

    A mon avis c’est encore un coup des éoliennes nazis, celles avec une moustache !

    Répondre à ce message

  • Vincent Crousier • 27/08/2009 - 18:50

    Effectivement, cette histoire a commencé exactement en novembre 2008. J’avais documenté le problème sur mon site, à l’adresse indiquée ci-dessous.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 20 octobre le monde
en devenir

Si le monde est réduit aux seules énergies renouvelables, qui par leur faible densité et leur caractère intermittent permettent de produire beaucoup moins que les combustibles fossiles et le nucléaire, la capacité d’accueil de la Terre se réduira brutalement à un milliard d’êtres humains !

En savoir plus

Don rapide