Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Belgique : la dérégulation ferroviaire imposée par l’UE tue

visites
1040
commentaire

Une collision violente entre deux trains de voyageurs, à une heure de grande affluence, a fait au moins 18 morts et 150 blessés hier à Buizingen, à 15km au sud de Bruxelles.

Bien qu’il faille attendre les résultats de l’enquête sur les circonstances exactes de ce drame, Gérard Gelmini, président de la CGSP-cheminots, a mille fois raison de souligner que « nous sommes dans un contexte de déréglementation du trafic ferroviaire européen depuis la décision de libéralisation prise en 2005 par l’UE »

La Société nationale des chemins de fers belges (SNCB), tout comme la SNCF, « subit une course à la productivité (…) On travaille a flux tendu, avec des contraintes horaires de plus en plus dures pour le personnel. Cela veut dire moins de temps de récupération entre deux convois, moins de formation et moins de compagnonnage, ce temps pendant lequel le nouveau conducteur est accompagné par un aîné chevronné ». Ainsi, le syndicat dénonce le « rythme effréné, la charge psycho-sociale très élevée ».

Pour sa part, Luc Lallemand, administrateur délégué d’Infrabel, la société en charge de la gestion et de la maintenance de l’infrastructure ferroviaire, a reconnu implicitement le sous-investissement dans la sécurité en déclarant : « si on avait installé un système de freinage automatique, le niveau de sécurité aurait été amélioré ».

Une fois de plus, on constate que faire prospérer une bulle spéculative financière au détriment de l’économie réelle conduit forcément à la ruine des infrastructures sociales (santé, éducation, recherche) et physiques (transport, énergie, etc.) et se paie en vies humaines. Le moment est donc venu d’agir en amont et de remettre l’argent au service des hommes et de l’économie réelle.


Article :
Sur l’origine des catastrophes ferroviaires


Voir le commentaire

  • petite souris • 16/02/2010 - 22:25

    18 morts 150 blessés !!!

    Que dire ? Morts aux cons ? et alors ? et après ?

    Allons-nous attendre d’autres catastrophes causées par les réglementations et les dérégulations européennes à tous niveaux ?

    Résistons et proposons encore et encore comme le font ceux de la liste Bretagne, phare du nouveau monde.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide