Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

En Afghanistan, Obama planifie une guerre plus coûteuse et plus meurtrière qu’en Irak

visites
2358

Le 10 août 2009 (Nouvelle Solidarité) — Plusieurs sources, y compris au sein de l’administration Obama, ont confirmé aujourd’hui que le président américain serait sur le point de procéder à une nouvelle montée en puissance de l’effort militaire en Afghanistan. Cette politique se traduirait par une augmentation des dépenses et des troupes de la part des Etats-Unis et de ses alliés, dépassant de loin tout ce qui a été englouti dans la guerre d’Irak par l’équipe Cheney, Bush et Rumsfeld !

A la une du Washington Post d’hier, Walter Pincus, s’appuyant sur ses nombreuses sources, écrivait qu’« à mesure que l’administration Obama accroît son engagement en Afghanistan, les experts militaires mettent en garde contre le fait que les engagements militaires et politiques des Etats Unis dans cette région, nécessiteront au moins une décennie supplémentaire [en plus des 8 ans déjà passés] et représenteront un coût qui ‘éclipsera’ celui de la guerre d’Irak ».

D’autres sources ont confirmé à nos collègues de l’Executive Intelligence Review (EIR) que l’Afghanistan Policy Review, un groupe d’études créé par l’administration sur ce sujet, présentera d’ici peu une proposition pour atteindre le niveau de 200 000 hommes sur place, une présence plus élevée qu’à n’importe quel moment en Irak…

Dans un entretien à CNN dimanche matin, Susan Rice, l’Ambassadrice états-unienne à l’ONU, a confirmé pleinement cette perspective : « Je m’attends à dix années supplémentaires d’engagement des Etats-Unis, et je prévois que le coût de [cet engagement] sera bien plus grand que celui de la guerre d’Irak. Nous voulons investir ce qui sera nécessaire pour atteindre cet objectif ».

Que ces projets correspondent bien à la stratégie militaire que les Britanniques comptent imposer aux Etats-Unis en Afghanistan, est aussi ressorti d’une interview donnée par le Conseiller à la sécurité nationale états-unien, le Général James Jones, à Fox TV ce matin. Au cours de l’entretien, le journaliste Chris Wallace a lu à Jones la nouvelle position adoptée par le Commandant en chef des forces britanniques prévoyant que pour « sécuriser l’Afghanistan », il faudrait au moins une autre décennie et un niveau beaucoup plus important de troupes américaines. Le général Jones a répondu qu’il « n’excluait pas ce scénario ». Cependant, il ne s’est pas gêné pour dire que lorsqu’il avait su que le nouveau commandant des troupes américaines en Afghanistan, le Général Stanley McKristal, allait soumettre cette proposition, sa réaction spontanée avait été « Mais qu’est-ce que c’est que cette c…rie ? »

La seule question qui demeure sans réponse est de savoir si Obama a déjà obtenu l’aval pour ce « plan de contre-guérilla stratégique » lunatique de la part du général Jones et d’autres planificateurs militaires.

Article : qui veut mourir pour les Anglais en Afghanistan ?

Contactez-nous !