www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Grippe A(H1N1) : faut-il retarder les rentrées scolaires ?

4759 visites | 21 commentaires

1 Août 2009 (Nouvelle Solidarité) – Les experts de l’Union européenne se sont rencontrés hier à Bruxelles au sein du Comité pour la sécurité sanitaire pour faire le point sur la pandémie grippale A(H1N1).

En premier lieu, il s’agissait de discuter de la proposition britannique de « retarder la rentrée des classes jusqu’à la fin du mois de septembre » visant à ralentir la transmission de la grippe A(H1N1) et le moment où les premiers lots de vaccins sont supposés commencer à arriver. « Les enfants ne sont pas immunisés, ils sont considérés comme un des groupes les plus à risque face à la nouvelle pandémie et sont surtout l’un des vecteurs de sa propagation », expliquent-ils dans une note préparatoire.

Si au début de la pandémie, les Britanniques avaient été pris en flagrant délit de mensonge, aujourd’hui, avec 110000 cas constatés et une trentaine de morts, certains Anglais commencent à se réveiller.

Si la proposition est loin de faire l’unanimité en Angleterre, d’après un article du Figaro, « plusieurs expériences passées témoignent de l’efficacité de cette mesure sur la propagation des virus. En Israël, en l’an 2000, une grève des professeurs pendant une épidémie de grippe a contribué à réduire fortement le nombre de malades, de visites chez le médecin et d’hospitalisations. En France, une étude réalisée entre 1984 et 2006 a montré que les vacances scolaires d’hiver sont capables de prévenir un cas de grippe sur six et que globalement elles réduisent les contaminations de 38 à 45% lors du pic de l’épidémie. Selon des épidémiologistes américains et australiens, la fermeture des écoles (associée à celle des églises) pendant la grippe espagnole de 1918 dans certaines villes aurait contribué à baisser le taux de mortalité de 10 à 30%. »

Par ailleurs, si la Commission européenne ne dénonce pas encore le « protectionnisme sanitaire », elle affirme vouloir coordonner une stratégie européenne commune pour l’instant inexistante. En réalité, « chacun fait ce qu’il veut », souligne un porte-parole, la santé restant une prérogative des Etats.

Pendant que la Commissaire grecque Androulla Vassiliou, commissaire en charge des questions de santé, promettait à Bruxelles de présenter le 16 septembre un rapport sur les actions prioritaires à mener, Athènes annonçait sa décision unilatérale de vacciner toute la population, y compris les immigrés clandestins.

Suite à la mort d’une femme d’une trentaine d’années dans la région d’Anvers, décédée en quelques jours suite à une double pneumonie d’origine virale provoquée par la grippe A(H1N1), la Belgique a elle aussi pris ses propres mesures.

Les autorités belges annoncent la préparation d’ailes entières dans les hôpitaux en prévision d’une éventuelle vague de malades. Afin de se préparer au pire, la région francophone belge de Wallonie a écrit aux maires des villes et communes pour leur rappeler les termes d’un décret déjà existant, qui concerne « l’affectation des places de cimetière »

« Nous avons demandé aux communes de prévoir des tombes déjà creusées, pour éviter les problèmes que pose parfois le gel en hiver. Nous leur avons aussi demandé de veiller à la réaffectation des concessions parvenues à expiration », affirme un responsable de la cellule de crise. Dans une interview au quotidien La Libre Belgique, le docteur Daniel Reynders, coordinateur stratégique de la cellule influenza mise en place par le gouvernement, estime que la grippe A ferait de 1000 à 4000 morts en Belgique, si elle frappait 10% à 30% des 10,5 millions de Belges.

Vidéo :

Non au triage humain : santé publique et population

Article :

Empêchons le retour de la "grippe espagnole"

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir les 21 commentaires

Vos commentaires

  • Le 4 août 2009 à 10:02
    par thejoker

    pour faire simple cette pandémie annoncée sert les intérêts du pouvoir en place :
    "je pense qu’elle aura surtout un impact psychotique, qui consistera à faire mourir un nombre suffisant de personnes davantage dans le but de créer la panique et contribuer à rendre manipulables les populations en état de choc que dans l’optique d’une réelle réduction de la population"
    http://www.mecanopolis.org/?p=9089
    article très bien construit, pertinent, équilibré,
    l’hypothèse est intéressante
    et effectivement dans le contexte d’effondrement économique qui nous guette et dans le climat de révolte qui va naitre, la psychose ne servira que le pouvoir en place qui ne veut surtout rien changer dans le fond (sinon ca fait belle lurette que les banques auraient été mises en banqueroute)

    [bleu]MODERATION : Le problème avec le "Nouvel Ordre Mondial", c’est que souvent, ceux qui le dénoncent en ont déjà accepté la logique. Le renoncement à l’idéal républicain et à la responsabilité politique, ainsi que la défiance vis-à-vis des créations humaines et du progrès, est exactement ce qui empêche de combattre, car l’on refuse ainsi de développer ses propres armes et l’on préfère, par défaut, cultiver le culte de la toute puissance du système en place. Faute de combattre en permanence pour un idéal supérieur, les neiges du pessimisme et la glace du cynisme recouvrent les cœurs.

    Ce message ne s’adresse pas qu’à thejoker ; A bon entendeur...[/bleu]

    • Le 4 août 2009 à 13:51
      par thejoker

      je ne pense pas que l’auteur cité en accepte la logique mais il accepte de prendre en considération ce pouvoir et de prendre la mesure du peuple :
      "Le problème est que ces « masses » desquelles les classes populaires et moyennes sont constituées n’aspirent aucunement à des idéaux élevés de justice, de bienveillance ou de stabilité. Il est alors simple de perpétuer l’inexistence de ces éléments dans la société, pourtant nécessaires, parmi d’autres, à la création d’un système valable où il ferait bon vivre pour l’être humain qui pourrait y trouver équilibre et plénitude. Non, la majorité écrasante de la population que je définis comme étant les « masses » (terme péjoratif à juste titre) se préoccupent de choses autrement plus futiles...
      ...Donc, si un nombre suffisant de gens sont mécontents pour les mêmes raisons à un degré signifiant, elles vont spontanément créer un mouvement qui sera chaotique du fait de sa nature émotionnelle, jusqu’à ce qu’il se cristallise autour d’un « leader » qui saura canaliser ses impulsions et diriger ses forces vers un but rationnel. Toute la question est de savoir si ce mouvement possède assez de puissance et de pertinence pour surpasser la résistance de ceux qui protègent l’ordre des choses, résistance qui peut s’exprimer de diverses manières ; qui du peuple ou du pouvoir sera le plus fort, donc."

      alors S&P a t il un but bien défini avec des objectifs précis en France ?

      [bleu]MODERATION : Comme vous le savez cher joker, la puissance est quelque chose qui se développe et si vous attendez que ça se fasse tout seul, vous serez condamné à attendre dans votre fauteuil que d’autres le fassent. Les objectifs de S&P, ils sont connus de tout ceux qui suivent sérieusement ce site ou notre journal depuis un certain temps. Puisque c’est votre cas utilisez ces ressources pour les faire connaître "aux masses".[/bleu]

    • Le 4 août 2009 à 17:58
      par kingxvi

      D’accord avec toi le modérateur, il est vrai qu’à force de cultiver ce culte de la toute puissance du système en place on en vient à le promouvoir et à le chercher partout pour prouver que l’on a bien raison de penser que c’est comme ça que ça marche

      Belle métaphore : "les neiges du pessimisme et la glace du cynisme recouvrent les coeurs"

      Je peux effectivement constater ça chez moi-même

      Cependant voilà il y a des faits :
      Pour prendre le "pouvoir" et rétablir un peu "d’ordre" dans ce bazard il n’y a que 2 solutions :

      • la voie classique où vous vous faites passer pour un corrompu et où l’on vous place au sommet pour prendre des décisions que l’on a choisies pour vous. Ensuite vous pouvez envoyer ballader tout le monde et appliquer des décisions "bonnes", contraires à celles demandées

      ==> vous vous faites assassiner.(JFK, De gaulle qui a faillit y passer un nombre incaculable de fois)

      Ou alors vous prenez le pouvoir par force donc vous êtes militaire ou amis de militaire, et le peuple vous rejette ou vous vous faites assassiner, ou comme pour le cas d’Hugo Chavez, on cherche à vous renverser et on vous fait passer pour un dictateur aux yeux du monde entier + embargo

      Bref, il faut aussi voir les choses telles qu’elles sont, beaucoup de ceux qui ont essayé ont échoué. Certes Hugo Chavez est encore Président et je crois que c’est un espoir dans le monde qu’il soit encore là

      Unique solution : éduquer le peuple

      "Le peuple a le gouvernement qu’il mérite"

    • Le 4 août 2009 à 18:37
      par kingxvi

      Cependant, pour en revenir à ce que je disais : mieux vaut effectivement être positif et créatif que sombrer dans la colère et le cynisme concernant le monde, car c’est auto destructeur et douleureux.

      Mais S&P échappe-t-il vraiment à ce pessimisme dévastateur ? Ne parlez vous pas de cercles de gens qui veulent réduire la population du monde ? Ne parlez vous pas de faschisme financier, de faschisme vert etc ?
      C’est malheureux mais ça nourrit aussi le démon de l’inéluctabilité.

      C’est vrai que Cheminade en parle en les dénonçant fortement et est quelqu’un doté d’un optimisme presque candide malgré qu’il soit loin d’en être un.

      Un article d’égalité et reconciliation sur le vaccin :
      http://www.egaliteetreconciliation.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=4287&Itemid=108

    • Le 4 août 2009 à 21:18
      par nico

      Bien parlé kingxvi !

      Effectivement la solution d’éduquer le peuple n’a jamais vraiment été testée.
      A nous de tenter le coup, qui sait, a terme se sera peut-être reconnu comme une troisième voie pour prendre le pouvoir.

    • Le 5 août 2009 à 12:31
      par thejojer

      pour être puissant il faut être crédible
      or sur le site, des personnes contactées lors d’"organisage" se retrouvent perdues, déstabilisées par la quantité d’informations !
      le but n’est pas de convaincre les convaincus mais d’enseigner à des néophytes ...
      et pour "surpasser la résistance de ceux qui protègent l’ordre des choses" vous ne semblez avoir d’autres actions que ce site et les discours de Larouche qui sont effectivement connus par quelques personnes qui n’en comprennent pas la philosophie celle ci étant relégué au second plan (après les annonces "spectaculaires et inquiétantes")

      quand à mes actions qui consistent encore à faire connaître ce site, elles restent assez vaines puisque sans aucun retour de votre part...

      pour en revenir au coeur du sujet :
      VIRUS MUTANT

      Certes, il est important de développer le volet vaccinal. Le vaccin reste l’arme médicale anti-infectieuse par excellence. Mais, face à un virus mutant dont identité et comportement ne cessent de nous surprendre, on ne peut garantir à tous nos concitoyens, au vu de l’entreprise que représentent la fabrication industrielle et la distribution d’un vaccin, son efficacité en temps et heure. On ne saurait se contenter d’attendre derrière la ligne Maginot du tout-vaccinal !
      http://www.lemonde.fr/archives/article/2009/07/24/grippe-a-h1n1-les-mesures-sont-insuffisantes-par-jean-marie-le-guen_1222480_0.html

    • Le 4 septembre 2009 à 10:32
      par bobo

      "La solution d’éduquer le peuple" a déjà été testée, très souvent dans l’histoire, par exemple par Pol Pot au Cambodge, s’il fallait tenter un contre-exemple pour tenter de mettre en lumière la nécessité de réfléchir, certes, mais de réfléchir avec pertinence plutôt que d’établir des constructions mentales déconnectées de la réalité.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2009 à 13:29
    par Philippe

    Cet article a écrit pour faire peur ou a-t-il un autre but ?
    "Désintégration financière", Grippe A, autrefois les "canons d’août" (qui n’ont jamais tiré)... je me demande si S&P et surtout Larouche ne cultivent pas le pessimisme à dessein de valoriser leurs optimismes les plus utopiques.
    L’âge d’or contre l’âge des ténèbres ?

    • Le 1er août 2009 à 20:39
      par inconnu

      C’est aussi ce que je me dis de plus en plus.

      Il y a souvent des articles intéressants mais souvent bcp trop tourné au catatrophisme.

    • Le 2 août 2009 à 20:59
      par kingxvi

      En belgique 2000 morts par ans lié au suicide. Tout le monde s’en fou, alors pourquoi se préoccuper de 2000 à 4000 morts supplémentaires et faire un tapage médiatique hallucinant ?

      Certes cela sert à S&P comme argument pour préserver un bon système de santé ce qui est louable, mais quand même, les vaccins ce n’est pas la panacée et ça ne sert en rien à soutenir le système médical si ce n’est Novartis, Glaxo et Sanofi.

      Quand à "l’enfermement" généralisé des populations pour éviter tout soulèvement en pleine période de crise économique... surtout au mois de septembre/octobre...

      Peut-être devrait-on plutôt s’occuper de la cause de la venue de ce virus ? (l’élevage ultra intensif qui permet une transmission instantanée et une mutation ultra rapide des virus).

      Dans l’industrie, dans le domaine de la production on applique aujourd’hui les méthodes Japonaise qui consistent à s’attaquer aux causes des problèmes pour produire en flux tendu plutôt que faire des stock intermédiaire entre chaque poste de travail.

      Pourquoi en politique, en économie, en sociologie, en éducation et santé on ne fait pas de même ? Régler la cause pas le symptôme.

      La maladie n’apparaît que dans des corps affaiblis/désiquilibrés, c’est ce que pensait George Oshawa, fondateur de la macrobiotique.

    • Le 2 août 2009 à 21:19
      par Bertrand Buisson

      Non, biensûr, il n’y a pas de crise économique, le système financier est transparent et solide et la grippe A n’existe pas.

    • Le 2 août 2009 à 21:31
      par Bertrand Buisson

      D’accord avec toi que cette grippe se développe sur le terrain fertile de la pauvreté mondialisée.

      Mais si c’est ta soeur qui choppe le virus, une vie en plus ou en moins, t’en aura probablement quelque chose à faire, surtout qu’elle l’aura pas choisi.

      Je doute que ceux qui respectent strictement les sept principes de la macrobiotique seront mieux placés au final que les vaccinés (les premier affectés et morts de la grippe h1n1 étaient des jeunes en bonne santé), mais ce qui est sûr ce qu’il faut parer à l’urgence avec un virus qui se répand vite et qui peut donc facilement muter. Mais sur le long terme, je crois pas que la réponse soit macrobiotique, mais plutôt politique et économique, car il faut soigner le problème à la racine.

    • Le 3 août 2009 à 09:14
      par nico

      Tout a fait d’accord avec bebert, c’est toujours le même problème, les gens parlent des problèmes du monde, disent des chose en l’air, des âneries du genre "pourquoi ce préoccuper de 4000 morts de plus ?", mais le jours ou ces mêmes personnes sont touchés par le problème, le discours change, mais il est trop tard !

      Quand-est ce que les gens se mettrons a la place des plus faibles avant de parler ????

      Vous n’êtes pas intouchables, immortels ou invincibles !!!!

      Ce qui arrive à votre voisin vous arrivera un jour, si vous laissez la situation empirer !

      Tous ceux qui parlent de "conscientisation" de l’individu ferait bien de commencer par ça !

    • Le 14 août 2009 à 17:24
      par anny

      qu’attendons nous pour commencer à porter les masques de protection ?
      le vaccin n’étant pas encore pret, on pourrait déjà commencer à se proteger ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2009 à 11:25
    par moi

    C’est vraiment étrange,vous faites confiance à des gouvernements aussi cruels pour une vaccination de force : vous vous contredisez. Le remède sera l’arme qui nous tuera, c’est évident.
    L’argent et l’or de toutes les banques est en train d’être déversé dans une seule. Ensuite, les moutons iront gentiment à l’abattoir

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2009 à 22:22
    par petite souris

    Tapage médiatique ! Gripette ! Labos pharmaceutiques qui font du fric ! Vive la Macrobiotique ! S&P, Larouche et Cheminade, des soviets ! Vuiton !

    et Bruxelles qui veut retarder les rentrées scolaires ... Ah !cet article est lu et perturbe c’est le moins que l’on puisse en dire !

    et dans les articles précédents, les britanniques délocalisent leurs patients en Suède et cherchent à faire mourir les vieux !

    Attendons les prochaines news avant de s’envoyer des invectives.

    Cependant, tout cela n’est pas très "normal" voire même choquant ou scandaleux !!!

    Le triage humain envisagé par certains à propos de cette pandémie est révoltant et devrait nous unir d’abord et essentiellement.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2009 à 21:44
    par Arlette

    Au début des années 1980, le SIDA ne devait contaminer que certains "groupes à risques" (selon les médias) : les 4 H - homosexuels, haïtiens, hémophiles et héroïnomanes. Bien qu’on ne voit pas très bien ce que ces groupes avaient de commun. Enfin les journalistes en voyaient un et la population se croyait hors de danger si elle ne faisait pas partie des "4H".

    J’ai l’impression que les crédules de la gripette se croient aussi privilégiés et inconta-minables que les gens de l’époque.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2009 à 15:11
    par michel

    S&P, comme Larouche était lié aux soviets, n’est pas indépendant.
    La constante plaidoirie pro-vaccins ne repose sur aucun argument scientifique ; nous savons cela depuis la découverte de la polémique Béchamp-Pasteur (ce dernier sauvé d’un AVC par la pose de 16 sangsues, ce dont il ne se vanta jamais, fut le 1 scientifique tricheur -cf l’expérience de Pouilly le fort- à mourir milliardaire...
    S&P a besoin des masses, et donc a peur de l’individu. Ne vous étonnez pas de sa non remise en cause 1/de la FED,2/ des impôts su les revenus bien qu’illégaux aux usa etc.
    Sur ce site, comme partout , il faut savoir trier...
    Bon tri, gaffe aux vaccins, laissez les au vieux Larouche et à Cheminade

    [bleu]MODERATION : Si vous voulez être pris au sérieux sur le débat Béchamp-Pasteur, commencez par ne pas affabuler sur S&P et LaRouche, ça vous dessert.[/bleu]

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2009 à 13:59
    par dra

    Dans l’entreprise Louis Vuiton, tout est déjà organisé pour que les employés qui ne sont pas des vendeurs, puissent travailler de chez eux en cas d’épidémie et d’impossibilité de se déplacer sans danger.

    Les dirigeants de cette entreprise ne sont ni des adhérents, ni même des sympathisants de S&P que je sache, et ils sont bien plus pessimistes !!!!

    Je vois d’avantage de la part de nos médias nationaux, lesquels, très fidèlement, répercutent dans le grand public, idées et pensées de nos propres dirigeants, une volonté de nous habituer à vivre quasiment en quarantaine à cause de cette grippe, et ainsi, tout naturellement, "interdire" toute manifestation qui pourrait être organisée contre ces mêmes dirigeants à cause des conséquences dramatiques dues à la crise financière masquée pendant la période des vacances..........

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2009 à 01:04
    par Valérie

    Tout ce tapage est ridicule.
    Cette grippette ne fera rien du tout, elles va comme la grippe aviaire s’étioler et disparaitre.
    Il n’y a pas lieu de retarder les rentrées scolaires et mettre en péril la scolarité de millions d’enfants.
    Quels arguments vont-ils encore nous sortir pour nous faire peur ?
    Cette histoire n’est qu’une question d’argent qu’on essaie de se faire sur notre dos.
    Quand donc des scientifiques intègres diront-ils la vérité ?

    • Le 2 août 2009 à 12:01
      par Christine Bierre

      En 2000, la production des vaccins représentait 3% des profits de l’industrie pharmaceutique, soit à peine un peu plus que ceux de l’homéopathie...

      Pourtant, dans la même année, un million d’enfants sont morts de la rougeole, contre laquelle le vaccin existe ! Voilà ce qui me fait peur. Soyons adultes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet