www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Ecologie-malthusianisme

L’escroquerie fasciste « d’empreinte écologique »

7160 visites | 27 commentaires

Si les propos récents du député vert de Paris Yves Cochet ont suscité, à juste titre, l’indignation, peu sont ceux qui osent s’élever contre le principe du calcul de « l’empreinte écologique ».

Constatons d’abord que Cochet est un adepte de la secte de « l’empreinte écologique ». Le 20 janvier, avec Noël Mamère, Martine Billard et François de Rugy, il avait présenté en première lecture une proposition de loi cherchant à imposer la réduction de l’empreinte écologique de la France. (voir ci-dessous)

De quoi parle-ton ? L’empreinte écologique prétend quantifier l’impact de l’activité humaine sur la nature en établissant une équivalence entre une superficie et les ressources nécessaires à un individu, une région, un pays ou l’humanité tout entière. Pour vivre, l’homme consomme des ressources. Cependant, nous dit-on en introduisant l’escroquerie malthusienne, « tout va bien tant que nous ne prenons que ce que la terre peut nous fournir ». Comment savoir si nous consommons trop ? C’est à cette question que prétend répondre cet indice en définissant la surface qu’il faut pour produire vos ressources et éliminer les déchets qui en résultent. Dans un véritable révisionnisme de l’histoire de l’humanité – qui a toujours réussi, grâce à la créativité humaine, à surmonter les limites des ressources – les malthusiens affirment leur certitude sur l’absolue limitation des ressources. Comme le disait Cochet devant l’Assemblée nationale : « L’une des vertus de l’empreinte écologique est de nous apprendre que le monde est fini, qu’on ne peut pas ad infinitum en extraire des ressources… ».

D’après le site Agir21, une des associations appartenant au Global Footprint Network, le réseau d’associations coalisé par le WWF pour faire passer ce concept, la moyenne mondiale se chiffre en gros à cinq terrains de foot par individu. Un terrain de foot faisant 100m sur 50m ( ½ ha), cela donne donc 2,5 hectares par terrien. Cependant, aux Etats-Unis et en Europe, c’est-à-dire là où les gens ont accès à l’eau, à l’électricité, aux engrais, aux semences, etc., c’est le double, voire beaucoup plus.

BMP - 358.6 ko

Alors, où en est la planète ? D’après la newsletter Empreinte écologique du WWF, l’empreinte écologique de la terre a plus que doublé en 45 ans et a dépassé dans les années 1980 « la biocapacité » de la planète. En 2005 l’empreinte écologique de l’humanité s’évalue à 17,4 milliards d’hectares, c’est-à-dire près de 30% au-dessus de « la biocapacité totale », limite ultime de la planète que le WWF chiffre à seulement 13,4 milliards d’hectares ! [*]

Une fois admis le grand mensonge que nous sommes trop nombreux et trop gourmands pour des ressources prétendues limitées, deux solutions s’imposent : réduire de 30% la population mondiale (soit de 2 milliards d’individus !) ou baisser massivement le niveau de vie des pays avancés. Car d’après cette théorie absurde, si ceux qui vivent en Europe abandonnaient l’eau, l’électricité et les engrais, les populations pauvres pourraient survivre. Surtout pas question d’améliorer leur niveau de vie !

L’impact psychologique de telles élucubrations catastrophistes peut s’avérer dévastateur, voire fatal sur des esprits fragiles. www.agir21.org, un site permettant à chacun de calculer « son » empreinte écologique, s’estime d’ailleurs obligé d’annoncer, dès l’ouverture de l’exercice, que « les résultats obtenus pourraient vous choquer et provoquer une réflexion profonde. Le Comité Agir21 décline toute responsabilité en cas de perturbation de l’équilibre mental. Les résultats ne sont qu’une estimation de la réalité. »

Vous l’avez compris, ce calcul de cinglés, qui rappelle en bien des aspects le lebensraum, cet espace vital dont parlaient les nazis pour justifier leur conquêtes territoriales, se fonde sur la combinaison de quatre sortes de folie qui affectent souvent nos polytechniciens d’aujourd’hui :

  1. La folie des physiocrates, pour qui la richesse est produite par la terre et non par les pouvoirs créateurs de l’homme.
  2. La folie de Malthus, un pasteur stipendié pour justifier les pillages de l’Empire britannique en faisant croire à la finitude absolue des ressources.
  3. La folie de Descartes, pour qui un univers vivant est cartographiable en trois dimensions.
  4. La folie de terriens incapables ou refusant d’inclure les ressources du système solaire dans leur rayon d’action. La Lune nous offre des quantités intéressantes d’Helium3, parfait pour les transports de demain sur terre.

Le « co-inventeur » de cet indice est le suisse Mathis Wackernagel. A l’âge de dix ans, reconnaît-il, son père lui montra les courbes vertigineuses du rapport du Club de Rome, Halte à la croissance ?

Installé en Californie, Wackernagel, en collaboration avec le Fonds mondial pour la nature (WWF), a mis sur pied en 2003 le Global Footprint Network (le réseau de l’empreinte écologique).

Rappelons d’abord que le WWF fut fondé par deux esprits pervers : le prince consort Philip, époux de la reine d’Angleterre, qui déclara un jour qu’il souhaiterait, après sa mort, être incarné dans un virus mortel capable de rétablir l’équilibre démographique sur terre, et le Prince Bernhard des Pays-bas, ancien membre encarté des SS et fondateur du club secret Bilderberg.

Ensuite, on peut avoir quelques doutes sur les vrais objectifs de cette association. Wackernagel, tout comme Susan Burns, la directrice « stratégique » du Réseau, siège au conseil consultatif de Portfolio 21, un fonds de pension américain (220 millions de dollars), le premier du genre, qui « vise à contribuer au développement durable en intégrant des critères non financiers dans la gestion de portefeuilles de placement, dans un processus totalement transparent ». Cependant, parmi les actions proposées par Portfolio 21, on trouve notamment IBM, Nokia, ou encore Siemens (les éoliennes ont bon dos) et Sharp Electronics (écrans de téléviseurs... oh pardon, je voulais dire panneaux solaires...)

Parlant aux parlementaires, Yves Cochet présenta cette association comme « l’équivalent de ce qu’est le GIEC pour le climat ». Ensuite, comme l’a signalé Serge Poignant (UMP), « il faut savoir que la méthodologie de calcul est pour l’instant propriété du Global Footprint Network – qui la commercialise… »

Pourtant, de nombreux parlementaires se disent honnêtement intéressés à étudier le concept. Yves Cochet lui-même a d’ailleurs appelé Jacques Chirac à son secours : « En septembre 2002, dans son discours de Johannesburg (…) le président Chirac a ainsi expliqué que, si tous les humains devaient vivre comme les Français, il faudrait deux planètes supplémentaires, c’est-à-dire trois Terres. C’est évidemment impossible. »

Seul Jean Lassalle tenta d’apporter une pointe d’humour en suggérant qu’il faudrait « faire l’empreinte écologique sur la bande de Gaza et sur tous les territoires qui subissent une guerre. En effet, la guerre est due à la famine… (…) J’évoquerai (…) l’empreinte écologique de Nicolas Hulot, qui continue d’une manière éhontée à faire rêver entre Noël et le Jour de l’an à un monde magnifique, extraordinaire, alors que 3 milliards d’êtres humains sur cette planète sont affamés… »

Si le projet de loi de Cochet ne fut pas adopté, d’après Le Monde, Wackernagel fut, lui, très favorablement reçu à Paris début avril « pour rencontrer des statisticiens du ministère de l’Ecologie, de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), ainsi que ceux de la Commission sur la mesure de la performance économique et du progrès social, créée début 2008 à l’initiative de Nicolas Sarkozy et présidée par Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie. ».



Yves Cochet dans le texte :

- Ce qu’il a dit : « Il est donc nécessaire de réduire l’empreinte écologique de certains pays : ceux qui ont dépassé leur biocapacité, c’est-à-dire les pays de l’OCDE et notamment la France, qui vit largement au-dessus de ses moyens. L’empreinte écologique d’un Français moyen se situe en effet à 4,9hectares par an et par habitant, contre 2,9 hectares pour le terrien moyen, pour une biocapacité de la planète estimée à 2,1 hectares. Les moyennes mondiale et française se trouvent ainsi respectivement à 30% et 150% au-dessus du niveau qu’il faudrait observer.Baisser l’empreinte écologique de la France est un impératif écologique, mais aussi social et économique. »

L’empreinte écologique, selon Cochet, « possède aussi une vertu pédagogique : tout le monde sait ce que représente un hectare et visualise donc bien la différence entre le Français qui utilise cinq hectares pour vivre et le Burkinabé qui se limite à un demi-hectare. Notre impact sur l’environnement est dix fois plus violent que celui du Burkinabé moyen ! »

- Ce qu’il propose (proposition de loi 1369) :

Art.1. L’empreinte écologique « constitue l’instrument d’évaluation des politiques »

Art.2. « engage la France à diviser par deux son empreinte écologique entre 2009 et 2025. » Cet article implique de réduire de 30 millions de personnes la population française. (On comprend mieux l’idée de « grève du troisième ventre ».)

Art.3. « prévoit que les régions évaluent leur empreinte écologique avant la fin de l’année 2012 »

Art.4. « dispose que les programmes scolaires et universitaires comportent un enseignement relatif à l’empreinte écologique »

Art.5. « prévoit que l’Etat et les collectivités territoriales recourent, dès 2015, à une proportion de 50% de produits issus de l’agriculture biologique pour la restauration collective ainsi qu’à 50% de produits locaux saisonniers ».

Art.6. « oblige, à partir de 2010, l’Etat et les collectivités territoriales à n’acheter que des véhicules dont les émissions de CO2 sont inférieures à 120g/km, lorsqu’il s’agit de véhicules non utilitaires »


[*Le critère de potentiel relatif de densité de population (PRDP) développé par l’économiste américain Lyndon LaRouche, baptisé le « L » par certains scientifiques russes, est l’exact opposé de « l’empreinte écologique ». Seul l’animal est soumis à la dictature de la « biocapacité ». L’homme, par sa créativité, c’est-à-dire la découverte de principes physiques universels, améliore en permanence ses conditions de vie grâce à des technologies nouvelles. Le terme « ressource naturelle » est une fraude car ce sont ces technologies, c’est-à-dire l’homme, qui définissent, pour l’essentiel, ce qu’est une ressource. Ce progrès permet d’accroître en permanence les capacités d’accueil d’un territoire. Les anthropologues estiment que si l’ensemble de l’espèce humaine vivait de chasse et de cueillette, la terre, au-delà de 14 millions d’individus, serait surpeuplée… non pas à cause des « ressources » mais de l’arriération.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir les 27 commentaires

Vos commentaires

  • Le 14 mars 2010 à 19:34
    par Glles patrac

    nous vivons un siècle dit de communication ou l’information circule à vitesse grand V.Peu de monde se donne la peine de vérifier de chercher la contradiction ce qui fait que les charlatans de tous poils voire plus dangereux le ayatollas qu’ils soient religieux ou écologiques nous annoncent la fin du monde tous les ans. Pour ma part je crois en l’intlligence de l’homme ,à sa capacité d’adaptation et d’évoultion cessons de croire pour mieux raisonner !

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai 2009 à 21:54
    par Louzou

    Malheureusement, le calcul est fait en tenant compte des terres agricoles cultivables sur la surface de toute la planète.Il faut vous renseigner sur le mode de calcul, créé dans les années 90, avec des scientifiques et écologistes.
    Je vous invite à comprendre de quoi il retourne pour les pays du tiers monde : ils s’appauvrissent de plus en plus parce que leurs terres vivrières sont confisquées pour les cultures rente : café, cacao, coton, ananas, etc.
    Pourquoi la vache du riche tue les enfants du pauvre ? 80% de pauvres dans le monde dont les ressources sont accaparées par les 20% de pays riches.
    Les intérêts d’une dette que leurs dirigeants (souvent en Afrique des dictateurs mis en place ou soutenus par nos démocraties) ont contractée non pas pour le progrès de leurs peuples, mais pour des biens de luxe et des armes achetés à qui ? (par exemple Dassaut au hazard) ,"fluidifient" notre économie ; de plus le capital est remboursé plusieurs centaines de fois, mais ce scandale continue...Voir articles du MONDE, et de The ECONOMIST.

    Je vous invite aussi à comprendre pourquoi nos excellentes terres agricoles sont en voie de désertification grâce aux engrais chimiques qui croyez-vous, pourraient développer les pays "pauvres".

    La pauvreté,une notion à interroger, d’ailleurs. De même que le bonheur !

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai 2009 à 10:05
    par Bertrand Buisson

    Je recommande aux lecteurs de cet article de jeter un oeil sur la conception d’écologie humaine de Vernadsky, qui va à l’encontre du pessimisme sous jacent à l’écologisme moderne :

    http://solidariteetprogres.org/article5017.html

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai 2009 à 08:58
    par agnosis

    Ces donneurs de leçons ont-ils envisagé une seule seconde d’estimer leur propre empreinte ? 50, 10, 1000 hectares ? Ceux-là, qui mènent grand train de vie (aux frais de ceux qu’ils exploitent et manipulent) et parcourent le globe en jet privé, voudraient une Terre immaculée, ou plutôt exempte de l’empreinte écologique des castes (races ?) inférieures, en bref un gigantesque parc d’attraction pour eux tous seuls.
    Pourquoi 2 milliards d’individus plutôt que 1 ou 4 ? Faut-il garder un peu de main d’œuvre ? Et aussi de quoi alimenter des rivalités capables de détourner les projecteurs.
    C’est la version princière du promeneur qui cherche un coin de verdure isolé pour y être loin du monde et y allumer son poste de radio. Ou l’amoureux de la côte pittoresque et bucolique, qui va planter sa villa au milieu de la falaise telle une verrue…

    • Le 21 décembre 2011 à 17:26
      par jojobargeot

      Ou comme le proposait le programme de la World
      company des guignols de l’info, toute la population devra vivre dans des puits et la surface de la terre sera transformée en golf géant pour milliardaires.
      Exemple R.K. Pachauri grand gourou de la secte du GIEC. Cet enfoiré qui incite à tuer les sceptiques du climat, à un empreinte carbone estimée à 121 to/an, autrement dit, 25 fois l’empreinte d’un français. Il passe sa vie dans les avions pour aller toucher ses jetons de présence auprès des 130 conseils d’administrations auxquels il siège ou préside. Cet ancien ingénieur en chemin de fer est LA personne inévitable dans le monde de l’énergie. Autrement dit le premier intéressé à spéculer sur la bourse du CO2, car initié.
      Ce triste sir exhorte le monde à ne plus manger de viande et "pollue" comme 200 de ses compatriotes. Faite ce que je dis, pas ce que je fais. Et pourquoi d’après-vous ? Pour pouvoir continuer à la faire, mais sans vous.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai 2009 à 18:53
    par yannick

    c’est certain que si tout le monde consomme comme sarkozy il nous faudrais trois planétes pour y arriver , sans aller a l’extreme , nous devons tout de meme avouer que la population sur terre ne peut pas etre infinit , ce serait aussi un crime que d’avoir 15 milliards de gens sur terre , quant a l’exploitation de ressource de l’espace restons serieux , c’est pas demain la veille que nous transporterons des ressources a travers l’espace , mettre en avant l’utilisation d’engrais pour nourir 10 milliards d’hommes n’est pas la solution , pour fabriquer l’engrais et les pesticides il faut du petrol et cela polu aussi les napes d’eau potables , dir que la population n’a pas de limite est aussi un crime , qu’el avantage que celui de vivre les uns sur les autres .

    • Le 2 mai 2009 à 20:38
      par citoyen01

      Yannick , tu m’as bien fait rire avec Sarko, c clair !
      Par contre je pense avoir lu quelque part que la Terre pourrait être en mesure d’accueillir jusqu’à 10 milliards d’être humains, à savoir que cette population devrait être le pic culminant avant de se stabiliser définitivement après 2050 environ :

      http://www.tregouet.org/edito.php3?id_article=308

      Par contre,vers la fin de cet article on se pose la question de la soutenabilité de population en terme de CO2, sur ce point personnellement je ne sais pas trop : personne (en tant que scientifique) n’a véritablement réussi à démontrer que l’augmentation de CO2 dans l’atmosphère est due à l’activité humaine, et de plus le lien entre augmentation de CO2 et changement climatique n’est pas démontrée non plus pour nombre de scientifiques, donc à chacun de se faire son opinion là dessus.

    • Le 3 mai 2009 à 22:44
      par Louzou

      le lien entre activité humaine et augmentation du CO2 ne serait ni prouvée, ni consensuelle ? réveillez-vous !
      les travaux du GIEC sont unanimement incontestés !
      Désolée de vous apprendre que le permafrost fond bcp + vite que prévu : 30 ans d’avance sur les prévisions du GIEC, et ça libère du méthane !
      http://www.universnature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=3418

      Alors, on fait quoi ? on continue à polluer avec sa bagnole ou on réfléchit sérieusement ?

      réponse : les autruches sont majoritaires !

    • Le 4 mai 2009 à 13:40
      par Patof

      " les travaux du GIEC sont unanimement incontestés ! "

      Louzou, renseignez-vous ! De la contestation des travaux du GIEC existe et ce par les scientifiques eux-mêmes.

    • Le 6 mai 2009 à 21:46
      par So

      Le jour où la race humaine cessera de se croire supérieure, capable de maîtriser sa source de vie, la terre, de chercher à en extraire toutes les ressources , comme si sa nature d’homme en justifiait l’exploitation, alors nous remettrons nos croyances judéochrétiennes au placard ( l’homme ne se considère-t-il pas comme la plus belle et dernière création divine ?)et apprendrons l’humilité . Savoir se plier à la sagesse de la nature, abolir le pouvoir du mental ( notre soi-disant intelligence)et du rationnalisme effréné qui nous conduit à la misère d’une partie de la planète et à sa destruction,... pardon,c’est demander trop à cette race. Non content de s’autodétruire , l’homme emporte avec lui la terre qui l’a nourrit. Après lui le chaos. On condamne les terroristes , mais que faisons nous tous les jours ? Alors oui, nous sommes condamnés à nous éveiller ou à disparaître.Réduire notre pullulement et notre capacité de nuisance, apprendre à vivre ensemble autrement, à partager, à protéger notre berceau de vie, ou mourir. Et à choisir, pas d’hésitation : mieux vaut sauver la planète que cet être orgueilleux , dopé à la toute puissance et imbus de son soi disant savoir.

    • Le 21 décembre 2011 à 17:35
      par jojobargeot

      " les travaux du GIEC sont unanimement incontestés ! :’-))
      Pathétique !

      Surtout par les signataires de la pétition de l’Oregon, qui doivent être au bas mot 40.000 à ce jour à l’avoir signée. Et quand on lit la liste des signataires, même les 2500 "sommités" du GIEC, ne valent pas dix des signataires, qualitativement soit dit.

      Je ne parierais pas un kopek sur ce "machin", cette usine à mensonges. Mais pour ça il faut s’informer et surtout faire preuve d’honnêteté intellectuelle, croyez-moi c’est pas gagné avec un cerveau lavé avec LeChat sans phosphate.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai 2009 à 19:48
    par dra

    Avec combien de vérités fabrique-t-on un mensonge ?

    • Le 2 mai 2009 à 09:10
      par Quintus

      Je suis absolument en accord avec Cochet, le WWF, le Prince Phillip, Yves PACALET Etc.. ne vous en déplaise.
      Trop nombreux trop con.Erreur de casting qu’est l’homme.
      Allez hop poubelle.Vivement un cataclysme majeur.
      La suffisance de l’homme, son arrogance ,son orgueil, sa cupidité, sa cruauté sont à la mesure de son paléo cortex.

      Que l’homme ce misérable cancer disparaisse à jamais pour que vive notre belle planète.
      OSEZ PUBLIER CELA !!!!

    • Le 2 mai 2009 à 09:51
      par Bertrand Buisson

      @ Quintus : Vous voulez mettre l’homme "à la poubelle", appelez à ce qu’il "disparaisse", souhaitez un "cataclysme majeur"...Au nom de quoi ? de notre "belle planète" !? Faites-vous partie d’un culte de flagelants appelant à un génocide pour expier les péchés de l’homme ?

      Allez-vous tuer votre voisin ? empoisonner vos enfants ? propager une épidémie ? soutenir l’austérité budgétaire ? promouvoir le pillage de l’Afrique et des pays pauvres ?

    • Le 2 mai 2009 à 12:46
      par Manu

      J’ai appelé l’ambulance. Ne bougez pas, Ils arrivent.

    • Le 2 mai 2009 à 18:05
      par Quintus

      Bla ! bla ! bla ! vilains ! Vous ne savez que parler comme ce pauvre G20 autiste.
      Je vous déplais fortement à ce que je vois.C’est bien.
      Mes braves nous sommes frères alors ? Puisque vous êtes si prompt à m’envoyer dans un asile c’est que vous n’êtes pas encore prêts à respecter l’opinion d’autrui.
      Mais bêler à l’unisson avec cette plèbe servile cela vous savez faire.C’est politiquement correct.
      Cela vous choque ? Tant mieux.Je m’en réjouit.
      Je remet une couche, vivement notre extinction.Je suis misanthrope et n’ai vraiment aucune espèce de considération pour mes congénères.
      L’homme est une créature immonde et infantile.
      Beurk !!

    • Le 2 mai 2009 à 21:09
      par arnica

      Autant je trouve ce site intéressant sur les sujets économiques et historique, autant je dois dire mon profond désaccord sur les positions de M Larouche quant à l’environnement ainsi que les propos déplacés sur Yves Cochet(même s’il est vrai que sa dernière intervention était limite...) elle ne mérite pas pour autant de telles attaques.

    • Le 5 mai 2009 à 10:23
      par bcb

      Quintus, il me semble que vous avez un problème : vous voulez qu’on respecte vôtre opinion, mais dans le même temps vous rejetez tout ce qui vient de l’homme, donc également la démocratie, création de nos amis les Grecs(humains, quelle horreur !), ce qui est la preuve que vous manquez singulièrement de cohérence avec vous-même. Pour ceux écolos ou pas, larouchistes ou pas, qui s’intéresse à cette question je recommande "climat-sceptique"

    • Le 7 mai 2009 à 12:38
      par blek

      Quintus, si vous voulez être logique et en accord avec vos propos, alors commencez par vous-même, faites vous disparaître, et là vous aurez fait une action conforme à vos paroles.

    • Le 8 mai 2009 à 02:29
      par jonsnow

      comme arnica je trouve les positions de solidarité et progrés interessantes/eclairantes sur bien des questions economiques/politiques mais sur la question environnementale j’ai du mal. Je lis pourtant tous les liens que vous mettez pour étayer ces positions mais je ne saisis pas cet acharnement à dire non à l’ecologie...
      La technologie ne suffit pas pour alimenter sainement les hommes. Qd je vois les "avancées" telles que les OGM, leurs derivés et leurs impacts réels dans le monde on en cherche toujours les bienfaits pour l’humanité. Au contraire au niveau energétique les avancées sont certaines.

      Peut-on vraiment continuer à détruire les forêts, affamer le tiers monde sous pretexte de maintenir notre niveau de vie ? La technologie n’apportera pas le respect et l’humilité que l’on doit temoigner à notre terre. Apres 2 siecles de progres techniques on voit bien que non !

      L’auteur de l’article peut-il répondre aux commentaires pour défendre son point de vue ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai 2009 à 21:03
    par Michel BONNASSIEUX

    Bjr,
    l’article est visiblt à charge, je n’ai pas trouvé le nom de l’auteur, mais je crois qu’il n’a pas bcp de notion / l’énergie, alors il préfère jeter le discrédit avc qques mots forts « cinglés, élucubrations, mensonges », sans apporter bcp d’élémts factuels.
    Je veux bien réver avec les ressources sur la lune, ou le projet ITER dt l’horizon est 2100 au mx, (projet expérim. qui vise à démontrer la faisabilité du concept et dt la probab. de succès est très faible mais pas impossible).

    Laisser croire que les ressources st illimitées est par contre un vrai mensonge.
    De + rien sur l’empreinte qui ne considère pas la pression de l’homme / le mde animal dt les territoires st chaque jr un peu + réduits mais encore faut il accepter que la biodiversité soit 1 bienfait ?

    Si on parle Energie, (cad 1 Joule = 1 m x 1 newton déplacé), avez vs calculé ce que chaque Français (ns parlons d’eux) dépense / jr en comparaison de votre grd père il y a 1 siècle ?
    Avec un calcul niv. 3eme on arrive vite à 2000 x +.

    La vérité est que ns avons été shooté au pétrole et que ns ne ns en rendons plus compte.
    Pr ns déplacer ( 80 kG ns déplaçons 1 voiture d’1 ton ss autre "effort" que de pousser avec le pied / la pédale ( sauf pr ceux qui ont 1 régulateur...!)
    Le ferait on si il fallait pousser notre voiture ???

    On peut faire le tr de la terre en un peu + d’1 journée pr qques 4 ou 5000 €. Le ferions ns avec notre seule force musculaire.

    Michel BONNASSIEUX
    38210 - MONTAUD

    • Le 6 mai 2009 à 10:31
      par agnosis

      Notre gâchis énergétique n’est effectivement pas inévitable : l’organisation de notre société s’y prète.
      Mais je reste persuadé que prétendre secourir notre planète en mesurant le carbone et en remplaçant tous nos moteurs par des diesels est une escroquerie coûteuse et dangereuse. Cette mesure de la pollution et de l’effet de serre oublie les vraies pollutions, les composés asphyxiants et réellement toxiques : toute vieille bagnole qui fume de l’huile passe sans problème le contrôle technique, vu qu’en France on ne mesure que le carbone et l’azote. Les gens achètent diesel pour leur porte-monnaie, pas pour la planète !

      A contrario, la logique actuelle est politique et financière. Si ce n’est pas le cas, pourquoi ne taxe-t-on pas le kérozène des avions ? Les transports aériens ne viennent que peu en substitution des autres mais sont bien souvent des dépenses et pollutions supplémentaires et facultatives, des dépenses de confort, voir de loisir.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai 2009 à 01:25
    par Cassie

    Il faudrait aussi revoir toutes les politiques agricoles car il y a beaucoup de non sens.
    En regardant We feed the world il y a quelques temps sur Arte ils expliquaient que l’europe importait du soja pour nourrir les animaux et qu’en même temps ils cultivaient du blé et du maïs pour le brûler !!
    Il y a de quoi se taper la tête sur les murs quand on entend ça !!
    Et après on viendra dire que si la forêt Amazonienne disparait c’est a cause des personnes qui mangent de la viande.
    Une empreinte écologique forte pour les occidentaux, oui peut-être bien, mais quand on voit ce genre de chose il ne faut pas se demander pourquoi non plus !!!
    le monde tourne a l’envers !!

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai 2009 à 11:28
    par Constantine

    Yves Cochet va même plus loin en expliquant que la population humaine pourrait être réduite des 2/3 d’ici à la fin du siècle à cause d’une crise énergétique due à la raréfaction brutale du pétrole ; laquelle entrainerait guerres, famines et maladies.
    Il se rapproche également du mouvement des objecteurs de croissance ; lesquels expliquent que l’homme est actuellement dans l’ubris, la démesure, et cherche ses limites dans le réel. Limites qu’il est en passe d’atteindre.
    Également, ils ne croient pas, contrairement à vous, que la technologie pourra nous sauver sur ce coup-là.
    Vaste débat.

    Cependant, associer leurs mises en garde à la pensée malthusienne et a des concepts fascites vous fait gagner un point Godwin ; et démontre une lacune d’arguments. L’ostracisation n’est pas une bonne manière d’aborder un débat...

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai 2009 à 10:32
    par citoyen01

    Bizarre comme ces "élites" (prince bidule et cie) sont plus préparer à dénoncer les ravages de la surpopulation que de la recherche du profit maximum, voire infini et qui bien sûr serait neutre en terme d’empreinte sur la planète (en réalité la planète s’en fout royalement, c’est uniquement l’homme qui est menacé)... quant au post délirant de Quintus !!!! heu ! non rien ! je pense qu’à ce niveau là, c’est inutile de t’opposer quoi que ce soit, mais j’espère que ça se soigne (tu peux sortir, respirer un bon coup, voir les petits oiseaux ça fait parfois du bien :)))

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet