Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Les emprunts « toxiques » du 93 montent à 97% !

visites
2693

20 octobre 2008 (Nouvelle Solidarité) — Pour son premier débat d’orientation budgétaire (DOB), Claude Bartelone, le nouveau président PS du Conseil général de Seine-Saint-Denis a décidé de dire la vérité : le département risque, du jour au lendemain, de sombrer dans d’importantes difficultés financières.

« Notre dette, affirme Bartelone, dont l’encours s’élève à 864 millions d’euros, est constituée à 97% d’emprunts toxiques. Notre annuité de remboursement peut passer brutalement de 40 à 80 millions d’euros ! »

L’élu vient de faire une découverte : « Nous avons des prêts dont les taux sont indexés sur le yen, le dollar, le franc suisse et même sur le taux d’inflation américain. » Pour lui, l’équipe précédente a « légué à leurs successeurs un risque au moins équivalent à celui des subprimes »

A qui la faute ? A part l’ancien exécutif, présidé par le communiste Hervé Bramy, qui, séduit par des taux alléchant, a systématiquement eu recours aux produits structurés sans imaginer les évolutions possibles du marché, Bartelone n’oublie pas la banque Dexia, « inventeur du produit » dont il attend qu’elle « répare les dégâts avant la catastrophe budgétaire ».

Pour creuser le sujet : focus

Contactez-nous !