Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité

Centrales nucléaires flottantes : la Russie et la Chine renforcent leur coopération

visites
2261
commentaire
JPEG - 18.6 ko
Le projet français FlexBlue de centrales nucléaires flottantes ou sous-marines.
Crédit : DCNS

Confrontée à une hostilité croissante des Etats-Unis et de l’Union européenne après l’adoption des nouvelles sanctions, la Russie accélère la diversification de son économie en s’orientant encore plus vers l’Asie.

Après le méga-contrat géant sino-russe d’approvisionnement gazier signé le 21 mai pour 400 milliards de dollars (292 milliards d’euros), c’est maintenant dans le domaine du nucléaire civil que la coopération se renforce.

Déjà, début 2014, le PDG du groupe nucléaire public Rosatom, Sergei Kiriyenko, avait annoncé que son groupe considérait le marché de l’Asie-Pacifique comme sa priorité. Hier, le 29 juillet, le directeur général de CNNC New Energy, Qian Lin, et Djomart Aliev, le directeur général de Rusatom Overseas, une filiale de Rosatom, ont signé un accord cadre ouvrant la voie à la mise en place d’un groupe de travail conjoint russo-chinois sur la construction de centrales nucléaires flottantes.

L’idée n’est pas neuve. D’ailleurs en Russie, une première centrale nucléaire flottante est déjà en voie de construction. Si une coopération sino-russe était déjà envisagée en 2013, aujourd’hui elle se concrétise. Ainsi, la société publique chinoise CNNC New Energy s’occupera du financement, de la construction, de l’exploitation et de la gestion des petits réacteurs nucléaires.

Pour Aliev,

les centrales nucléaires flottantes ont un grand potentiel. Une centrale flottante peut être dotée d’un moteur ou être remorquée. On peut la connecter à l’infrastructure côtière ou l’amarrer près d’un site qui a besoin d’énergie. Les centrales nucléaires flottantes peuvent assurer les besoins des localités à accès difficile situées dans le Grand Nord ou en Extrême-Orient, mais aussi des grands sites industriels comme des plateformes pétrolières,

A l’abri des tsunamis ?

Plus sûr, pour des coûts de production plus faibles, ces centrales présentent en effet de nombreux avantages. Selon des ingénieurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et des universités du Wisconsin et de Chicago qui tentent comme beaucoup d’autres de tirer les leçons de la catastrophe de Fukushima Daiichi, la réalisation d’une centrale nucléaire offshore permettrait d’éviter les risques liés aux tsunamis et autres phénomènes naturels imprévisibles.

En effet, l’ensemble du dispositif serait arrimé au fond marin à une dizaine de kilomètres de la côte. Une fois en place, l’électricité produite pourrait être transférée sur le continent par le biais de câbles sous-marins. Assemblé au préalable dans un chantier naval prévu à cet effet, ce type d’unité de production présenterait un avantage certain en cas d’arrêt du dispositif. Il suffirait en effet de remorquer l’ensemble vers le chantier spécialisé d’origine afin de procéder au démantèlement, protégeant ainsi le site hôte de toute contamination sur le long terme.

Et la France ?

Évidemment, suite au retour de la France dans le commandement intégré de l’OTAN, comme on le constate dans l’affaire des Mistral, il devient quasiment impossible de valoriser sur ces marchés le savoir-faire français dans le domaine de la haute technologie.

Pourtant, en France, avec le projet FlexBlue de DCNS, la France dispose d’atouts majeurs.

Pour nous une raison supplémentaire pour quitter l’OTAN et rejoindre la dynamique des BRICS !

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide