Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualité

Donald Trump nous montre la Lune, cessons de fixer le doigt

La rédaction
JPEG - 148 ko

Communiqué de Solidarité & progrès :

Donald Trump a signé le 11 décembre dernier la « Space Policy Directive 1 » (« directive sur la politique spatiale »), visant à renvoyer des astronautes états-uniens sur la Lune et à préparer ainsi les prochaines missions habitées vers Mars.

Que l’on apprécie ou non Donald Trump, cette décision est cruciale car elle fait pleinement écho aux engagements déjà pris par la Chine, la Russie, l’Europe et d’autres pays du monde, de faire de la Lune le tremplin d’un programme spatial international plus ambitieux.

D’autant plus qu’elle a été prise au moment même où se déroulait, à Pékin, le dialogue sur l’espace civil entre la Chine et les États-Unis, réunissant autour d’une même table des fonctionnaires chinois et américains décidés à voir comment relancer la coopération spatiale entre les deux nations.

Quand on sait à quel point la Chine décuple aujourd’hui ses efforts pour atteindre notre satellite naturel et pour s’y installer de manière permanente, que l’ESA envisage l’établissement d’une base scientifique sur la surface lunaire, que les russes et les américains ont déjà signé un accord pour construire ensemble une station spatiale en orbite autour de la Lune afin de faciliter les missions futures vers Mars, il est évident que l’actuelle décision de Donald Trump de définir à nouveau l’astre lunaire comme étape vers des contrées plus lointaines ouvre définitivement la voie à une nouvelle ère d’exploration du système solaire et, avec elle, une ère de paix et de développement mutuel dont l’espace sera à la fois le moteur et l’horizon.

Or, ce sont exactement ces propositions que Jacques Cheminade a défendues durant les deux dernières campagnes présidentielles de 2012 et 2017, et depuis bien plus longtemps. Elles sont aujourd’hui promues par une grande partie de la communauté spatiale internationale, de même que par les dirigeants de certaines des plus grandes puissances mondiales.

Ne nous laissons pas dépasser et lançons, à l’échelle française et européenne, la coordination avec tous les autres pays engagés dans une politique spatiale, une initiative répondant aux objectifs communs de l’humanité. Se fixer ces objectifs est le chemin de la paix.

Comme le dit l’adage, il n’y a que l’idiot pour ne voir que le doigt alors qu’on lui montre la Lune. Or, si c’est Donald Trump qui nous montre aujourd’hui la Lune, nous n’avons plus aucune excuse.

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Rejoignez la mobilisation !

La chronique du 21 mai le monde
en devenir

Don rapide