Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité

La Chine continue à investir dans les infrastructures

La rédaction
visites
1574
commentaire
JPEG - 34.8 ko

Les médias occidentaux s’inquiètent d’un ralentissement de la croissance chinoise, qui a été de « seulement » 7% au dernier trimestre.

Bien que l’on puisse constater une petite pause, le gouvernement chinois prépare surtout la deuxième phase, au niveau international cette fois, de sa politique d’investissement dans l’infrastructure, lancée au lendemain de la crise financière de 2008.

Alors que les autorités américaines et de la zone euro s’entêtent à vouloir renflouer à tout prix un système financier en faillite, en émettant de l’argent dans tous les sens, la Chine se concentre sur le développement de l’économie réelle.

D’après les média chinois, plus de 160 milliards de dollars seront investis par la Chine dans les pays situés le long de la Ceinture de la « Route de la soie » et de la Route de la soie maritime du 21e siècle (un programme également baptisé « une Ceinture, une Route »).

Lors du forum de Boao pour l’Asie qui a eu lieu du 26 au 29 mars, plusieurs industriels ont déclaré avoir identifié de nombreuses opportunités associées à ce vaste programme de développement.

Dans un entretien avec l’agence de presse Xinhua, Hu Huaibang, président de la Banque chinoise de développement, a fait part de sa volonté de renforcer la coopération entre son institution et les sociétés industrielles.

Nous pouvons accorder des prêts bancaires pour certains projets et offrir des crédits à certaines banques. Nous allons certainement poursuivre notre coopération avec plusieurs pays. Nous avons établi une base de données portant sur 900 projets dans 64 pays, requérant des investissements de 890 milliards de dollars.

Quant à Song Hailiang, vice-président de la China Communications Construction Co., il a déclaré au Economic Information Daily : « Notre entreprise a entamé des études de marché pour des projets d’investissement dans plus de 60 pays situés le long de la Ceinture et de la Route. » Ainsi, sa société a investi dans le projet Colombo Port City au Sri Lanka, établi un siège régional aux Pays-Bas, pris des participations dans des projets autoroutiers et ferroviaires dans des pays d’Asie centrale, acquis des brevets par l’entremise de fusions et acquisitions à l’étranger, et établi des centres R &D aux Pays-Bas et à Singapour.

Les investissements dans l’infrastructure ont la priorité, précise Guan Qingyou, directeur exécutif de l’Institut de recherche de Minsheng Securities :

Nous prévoyons que les projets d’infrastructure reliant les différentes parties de l’Asie du Sud-est seront les premiers à être lancés, avec le Port de Gwadar au Pakistan, celui de Hambantota au Sri Lanka, ainsi que d’autres ports sur les côtes de l’océan Indien, appelés à devenir les quelques premiers ports d’importance le long de la Ceinture et de la Route. De grandes sociétés chinoises dans le domaine de l’infrastructure, dont la China Railway Engineering Corp., la China Railway Construction Corp. et la China Communications Construction Co., peuvent prendre les devants dans cet effort pour accélérer le développement de l’interconnectivité des infrastructures.

Une analyse des rapports concernant les travaux des gouvernements provinciaux montre que les investissements reliés à l’infrastructure le long de la Ceinture et de la Route totaliseront 170 milliards de dollars en 2015, 66,8 % dans les chemins de fer, les autoroutes et les aéroports.

Plus que jamais, l’Europe doit renoncer au bellicisme géopolitique et s’engager avec les BRICS dans une politique de paix par le développement mutuel : signez l’appel de l’Institut Schiller

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide