Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité

A Boston, 1200 personnes assistent au concert de l’Institut Schiller à la mémoire de Kennedy

La rédaction
visites
579
commentaire
JPEG - 164.5 ko
L’Institut Schiller interprète le Requiem de Mozart en mémoire du Président Kennedy à la cathédale Sainte-Croix de Boston, le 19 janvier 2014.

Quelque 1200 personnes ont assisté dimanche 19 janvier à Boston au concert à la mémoire du président John F. Kennedy, au cours duquel a été interprété le Requiem de Mozart.

L’événement, à la cathédrale Sainte-Croix de Boston, a eu lieu 50 ans jour pour jour après qu’ait eu lieu au même endroit, le 19 janvier 1964, la messe de Requiem à la mémoire du président assassiné.

Le concert a été précédé par une brève intervention de l’ancien maire de Boston Raymond Flynn, également ancien ambassadeur américain au Vatican. Flynn a aussi fait part des salutations du Cardinal O’Malley, archevêque de Boston.

La fondatrice et présidente de l’Institut Schiller, Helga Zepp-LaRouche, s’est ensuite brièvement adressée à l’auditoire, insistant sur l’urgence pour l’actuelle génération au pouvoir dans le monde d’assimiler la vision de Kennedy et de s’en faire les ambassadeurs. Madame Zepp-LaRouche a cité les récents écrits du pape François, où il invoque le commandement « vous ne tuerez point » comme référence nécessaire à la justice économique et politique dans le monde.

Matthew Ogden de l’Institut Schiller a lu ensuite les messages de soutien venant du président irlandais Michael D. Higgins, du conseiller municipal de Boston Stephen J. Murphy, ainsi que du ténor Nicholas Di Virgilio, le soliste qui avait chanté lors du concert de 1964. Des extraits audio de discours de Kennedy ont été diffusés au cours de l’événement. A la fin du concert, l’auditoire s’est levé avec enthousiasme pour applaudir les chanteurs et musiciens.

Dans les jours qui viennent, un enregistrement vidéo de l’événement sera rendu disponible sur le site de l’Institut Schiller.

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide