www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Glass-Steagall

CNBC censure Elizabeth Warren quand elle terrasse les adversaires de Glass-Steagall

La rédaction
744 visites
JPEG - 44.1 ko

Il n’y pas qu’en France où les partisans d’une séparation stricte des banques sont privés de parole. Aux Etats-Unis, l’omerta financière a frappé jeudi dernier lorsque la chaîne de télévision consacrée à l’actualité financière CNBC, qui avait diffusé le 12 juillet une entrevue avec la sénatrice Elizabeth Warren sur la proposition de Loi de 2013 pour un Glass-Steagall du XXIe siècle, a exigé le retrait de la vidéo du compte YouTube de la sénatrice, sous peine de poursuites judiciaires pour violation des droits de copyright !

Warren avait contré avec aplomb les habituels clichés colportés par les hôtes de la chaîne, exposés comme de simples valets au service des mégabanques de Wall Street et de la City. La vidéo avait déjà été vue par plus de 700 000 internautes en quelques jours.

En réponse à son hôte, qui l’a accusée de cacher le fait qu’une banque de dépôt, Continental Illinois, avait fait faillite au cours des années 80 en dépit du fait que Glass-Steagall était en alors en vigueur, Warren a répondu :

Ce que vous dites est tout simplement faux. Regardez l’histoire : de 1797 à 1933, le système bancaire américain ’krachait’ environ tous les quinze ans. En 1933, nous avons mis en place une bonne réforme, dont Glass-Steagall était la mesure centrale. De 1933 au début des années 80, c’est une période de presque 50 ans, il n’y a eu aucun incident. Aucun. Le système a été maintenu stable et sûr. C’est seulement à partir du moment où nous avons dérégulé que nous avons connu la crise des caisses d’épargne [1], et qu’avons-nous fait ? Nous avons dérégulé encore plus ! Nous avons ensuite eu la crise de LTCM [un fonds d’investissement] à la fin des années 90, et qu’avons-nous fait, en tant que pays ? Eh bien, ce pays a continué à déréguler encore plus. Ensuite nous avons eu le grand krach de 2008.

Vous n’allez pas défendre l’idée que la régulation ne peut jamais être efficace ! Elle a marché !

(…) Glass-Steagall peut évacuer encore plus de risque du système, elle peut diminuer la taille des plus grandes institutions bancaires. N’oubliez pas, vous avez dit qu’il y avait trop de concentration dans l’industrie en 2008, et aujourd’hui en 2013 les quatre plus grandes banques sont 30 % plus grosses [qu’en 2008]. Ceci introduit trop de risque dans le système.

Pour l’instant, l’entretien peut être visionnée ici.


[1La banque commerciale Continental Illinois a fait faillite en 1984 puis les caisses d’épargne en 1987.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Le choix de la rédaction
Autres articles
Plus d'articles

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet