Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

CNBC censure Elizabeth Warren quand elle terrasse les adversaires de Glass-Steagall

La rédaction
visites
749
JPEG - 44.1 ko

Il n’y pas qu’en France où les partisans d’une séparation stricte des banques sont privés de parole. Aux Etats-Unis, l’omerta financière a frappé jeudi dernier lorsque la chaîne de télévision consacrée à l’actualité financière CNBC, qui avait diffusé le 12 juillet une entrevue avec la sénatrice Elizabeth Warren sur la proposition de Loi de 2013 pour un Glass-Steagall du XXIe siècle, a exigé le retrait de la vidéo du compte YouTube de la sénatrice, sous peine de poursuites judiciaires pour violation des droits de copyright !

Warren avait contré avec aplomb les habituels clichés colportés par les hôtes de la chaîne, exposés comme de simples valets au service des mégabanques de Wall Street et de la City. La vidéo avait déjà été vue par plus de 700 000 internautes en quelques jours.

En réponse à son hôte, qui l’a accusée de cacher le fait qu’une banque de dépôt, Continental Illinois, avait fait faillite au cours des années 80 en dépit du fait que Glass-Steagall était en alors en vigueur, Warren a répondu :

Ce que vous dites est tout simplement faux. Regardez l’histoire : de 1797 à 1933, le système bancaire américain ’krachait’ environ tous les quinze ans. En 1933, nous avons mis en place une bonne réforme, dont Glass-Steagall était la mesure centrale. De 1933 au début des années 80, c’est une période de presque 50 ans, il n’y a eu aucun incident. Aucun. Le système a été maintenu stable et sûr. C’est seulement à partir du moment où nous avons dérégulé que nous avons connu la crise des caisses d’épargne [1], et qu’avons-nous fait ? Nous avons dérégulé encore plus ! Nous avons ensuite eu la crise de LTCM [un fonds d’investissement] à la fin des années 90, et qu’avons-nous fait, en tant que pays ? Eh bien, ce pays a continué à déréguler encore plus. Ensuite nous avons eu le grand krach de 2008.

Vous n’allez pas défendre l’idée que la régulation ne peut jamais être efficace ! Elle a marché !

(…) Glass-Steagall peut évacuer encore plus de risque du système, elle peut diminuer la taille des plus grandes institutions bancaires. N’oubliez pas, vous avez dit qu’il y avait trop de concentration dans l’industrie en 2008, et aujourd’hui en 2013 les quatre plus grandes banques sont 30 % plus grosses [qu’en 2008]. Ceci introduit trop de risque dans le système.

Pour l’instant, l’entretien peut être visionnée ici.


[1La banque commerciale Continental Illinois a fait faillite en 1984 puis les caisses d’épargne en 1987.

Contactez-nous !