Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité

Etats-Unis : Lyndon LaRouche en campagne pour rétablir le crédit productif public

La rédaction
visites
364
commentaire

Alors que la faillite structurelle de la Réserve fédérale américaine (Fed) faisait la une des journaux, le Comité d’action politique de LaRouche (LPAC) publiait le 27 février, sous la forme d’un pamphlet qui vient d’être envoyé à tous les membres du Congrès, une proposition de projet de loi pour le rétablissement de la première Bank of the United States.

Comme Solidarité & Progrès en France, le courant qu’anime l’économiste américain Lyndon LaRouche estime que la réforme urgente de la structure des banques par le retour à une séparation stricte entre d’un coté les banques de dépôts et de crédit et de l’autre, les banques d’affaires (Glass-Steagall Act), n’est que possible que dans le cadre d’un retour à une politique de crédit productif public.

Dans l’introduction, Michael Kirsch définit le principe fondamental de cette démarche, tel qu’elle avait été appliqué par le premier secrétaire au Trésor des Etats-Unis, Alexander Hamilton, et comment elle se différencie radicalement du système monétariste que l’Empire financier britannique (la City et Wall Street) a imposé au monde : « Le monétarisme est constamment tourné vers le passé, dans l’objectif de monétiser les résultats de la production passée, plutôt que vers la création de nouvelles richesses. Dans le système de crédit productif public, la mesure de la valeur n’est pas le capital ou l’argent, mais les capacités créatrices de l’homme qui augmentent la productivité du travail, qui à son tour augmente le rendement productif, accroissant ainsi la valeur des biens, du travail et du capital. »

En attendant que nous finissons la traduction de ce texte en français, vous pouvez déjà le lire en anglais en cliquant ICI.

Voir le commentaire

  • extraterrestre • 06/03/2013 - 15:49

    Sans attendre même la traduction - le sujet est ultra présent sur votre site depuis des mois- je me positionne bien sûr contre l’euro, contre l’UE, contre le crédit productif "public".
    Il semble que les catégories de pensées entre les excellents militants de ce site et moi soient aussi étrangères que si je venais de l’autre bout de la galaxie, d’une civilisation ayant pour fin, elle aussi, l’expansion galactique.
    Imaginez comme je serais ravi de voir d’autres formes vivantes partager peu ou prou ma forme de pensée et même (coïncidence heureuse) la volonté d’expansion ; mais quel ne serait-pas ma stupeur devant tous ces gri-gri typiquement "locaux" voire folkloriques comme la "monnaie" ou le "crédit productif public" !
    Dans notre partie de notre galaxie que nous habitons, ces choses-là n’existent pas ! A quoi cela vous sert-il donc ? Nous serions très curieux d’en rendre compte à notre civilisation. Pourquoi un tel décalage entre vos théories de la matière et vos institutions ? notre hypothèse est que ces choses sont chez vous dissociées. comme si vous souffriez d’un traumatisme d’un nerf moteur ou bien d’une schizophrénie comme on dit par chez vous....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide