www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Glass-Steagall

« Faut-il couper les banques en deux ? »

559 visites | 1 commentaire

Le fameux dicton popularisé par la campagne présidentielle de Jacques Cheminade fait aujourd’hui la une du cahier économique du Monde, le même journal qui avait refusé d’évoquer sa candidature. Peu importe ! Cela montre que les idées sont toujours plus fortes que la volonté des faiseurs d’opinion.

JPEG - 63.4 ko
Le Monde et clip officiel Cheminade2012

Si le dossier préparé par Anne Michelle et Adrien de Tricornot est plutôt de bonne facture (il est disponible en ligne ici) et tend à montrer qu’une véritable séparation Glass-Steagall est faisable et préférable à la réforme Moscovici, le chroniqueur Philippe Escande signe un éditorial qui rappelle bien à qui le journal de référence doit ses fins de mois.

Appelant les députés à « éviter les solutions caricaturales et les amalgames douteux » lors du débat des prochaines semaines, Escande met en garde contre toute velléité d’en finir avec la banque universelle :


Couper les banques en deux, trois ou quatre limitera peut-être le risque d’une crise majeure mais n’améliorera pas le financement de l’économie. Celui-ci dépendra bien plus d’une réorientation de l’épargne et d’une ouverture de la Bourse aux entreprises moyennes que d’une quelconque réforme bancaire.

Un peu de sérieux voyons... Comme si la Bourse finançait encore réellement l’économie et que les activités de marché des banques finançaient encore les entreprises... Si c’était le cas, PSA ou Renault n’auraient pas créé leur propre banque et la France aurait autant de PME/PMI productives que l’Allemagne.

Mais donnons lui un peu raison : si dans un regain soudain de courage les représentants du peuple s’emploient à couper les banques en deux plutôt que de suivre le lobby bancaire dans un simulacre de réforme, alors les banques d’affaires redeviendront les banques des grandes entreprises et les banques de détail redeviendront les banques des TPE, PME, artisans et commerçants. A défaut, nous courons droit vers « une crise majeure », une décomposition économique et un saccage social.

Signez l’Appel à un Glass-Steagall global !

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir le commentaire

Vos commentaires

  • Le 16 janvier 2013 à 21:14
    par christian procquez

    Message en complément de Jacques Cheminade et de son equipe à M le Président Hollande. Vous avez recu M cheminade à L’Elysée dernièrement L’AFP à différé cette communication que tous les Francais devaient recevoir dans leurs journaux, pourquoi ce silence ?.Vous deviez intervenir pour cette publication en tant que Président de notre République.Vous avez eus l’audace de réveiller sur le cas du Mali pour combattre les terroristes mondiaux. Aujourd’hui ayez le meme courage,audace,volonté de respecter vos engagements du Bourget sur l’ennemi de la finance internationnale qui detruit nos Economies mondiales. pour ce faire vous devez virer votre Ministre des finances de Bercy et bien d’autres qui conduisent la France vers une crise financière et une guerre deja engagée planétaire.Votre conscience de charge de Président de la France doit vous imposer,vers l’application en urgence d’un glass- steagall en France et mondiale.L’enrichissement des banques,et milieux financiers très ivers par la spéculation financière virtuelle doit crever,car elles détruisent tous les potentiels de l’avenir de L’Humanité. Je vous demande un référendum au Peuple Francais avec toutes les informations médiatiques de M Cheminade sur la nécessité d’un glass-steagall pour la France en urgence. Ne soyez pas le Président des Ténèbres de la France.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet