Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

Flash : 24 avril - Jacques Cheminade : « Mon exemple, c’est le général de Gaulle partant à Londres » Lire Flash : 7 avril - Jacques Cheminade au Liban reçu par le Président Michel Aoun Lire Flash : 1er avril - A Bondy, Jacques Cheminade engage un dialogue citoyen sur les banlieues Lire
AccueilActualité

La Françafrique continue : le cas de la RDC

visites
1009
commentaires

Lors du dernier sommet des Nations-(encore)Unies à New York, il est une question fondamentale pour l’avenir de l’Afrique et du monde qui a été mise sur la table mais que très peu de journaux ont relayé, réservant leurs Unes et leurs commentaires à la situation en Syrie et les délires obsessionnels de Bibi sur l’Iran. Il s’agit de la question de la République Démocratique du Congo, dont l’Est du pays est ravagé par des guerres depuis des décennies. Les chiffres macabres que nous entendons ici ou là, parlent déjà de plus de 6 millions de morts et de 2 200 000 personnes déplacées par les conflits, avec pour comble de la barbarie, le viol de milliers de femmes par mois par les milices armées.

La RDC possède presque les 2/3 des richesses mondiales de certaines matières premières de la plus haute importance stratégique …. pour les occidentaux. Et comme personne ne le nie, la multiplication des conflits et des groupes armés comme le M23 contrôlant l’Est du pays est superposable avec la carte géologique (or, diamant, coltan, gaz naturel, pétrole,etc, etc, etc). Ces matières premières sont utilisées pour la téléphonie mobile (Motorola, Apple), l’industrie de l’armement et l’aéronautique (EADS). [1]

Seules quelques personnes de plus en plus courageuses osent avouer aujourd’hui, après des années de silence, l’implication du Rwanda dans l’appui militaire à ces groupes armés. Un rapport de l’observatoire des ressources naturelles en Afrique australe, a montré que le commerce illicite du coltan congolais a rapporté au Rwanda environ 250 millions de dollars américains de 1998 à 2000 alors même que le Rwanda ne possède pas de coltan sur son sol !

Le Premier ministre belge, Elio Di Rupo, qui s’était déjà fait remarquer pour sa position favorable à une séparation des banques, a déclaré à New York que «  la situation dans l’Est de la RDC, la recrudescence de la violence ces derniers mois et la rébellion du M23, sont une grande préoccupation pour le gouvernement belge, en particulier en raison de l’impact grave sur les populations locales », ajoutant que «  l ’intégrité territoriale de la RDC doit être respectée. Tout soutien extérieur aux mutins doit cesser. » Ces déclarations arrivent après celles du ministre des Affaires étrangères belge, Didier Reynders, qui avait cité explicitement le Rwanda comme soutien actif des rebelles du M23 dans l’Est du Congo.

Pour sa part François Hollande a déclaré : « Je pense notamment à ce qui se produit dans la République Démocratique du Congo, où les civils sont les principales victimes des affrontements et où les ingérences doivent cesser le plus rapidement possible », ne prenant donc aucune position claire alors que la polémique bat son plein quant à sa venue à Kinshasa pour le sommet international de la Francophonie.

Malheureusement, et une fois n’est pas coutume, Tony Blair ajoute de l’huile sur le feu, en annonçant la reprise de l’aide financière au Rwanda, pour un montant de 12 millions de dollars.

Aujourd’hui des mouvements comme le M23 semant la terreur et s’accaparant les ressources sont sur le point de prendre le contrôle de grandes villes comme Goma, et par la suite demander la sécession d’avec la République Démocratique du Congo et continuer le processus de balkanisation du pays. Il y a donc urgence. C’est en mettant sur la table une alternative positive, une politique de grands projets d’infrastructure pour l’ensemble de la RDC et de ses voisins que l’on pourra mettre fin à cette situation intolérable. Pour en savoir plus sur la genèse des conflits et sur les alternatives proposées par Solidarité et Progrès et soutenues par les populations, vous pouvez regarder l’interview de Roger Bongos réalisée la semaine dernière. Et enfin ne pas oublier d’agir.


[1Du sang dans nos portables, documentaire de Frank Piasecki Poulsen, réalisé en 2010, 52mn).

Voir les 4 commentaires

  • gdfontaines • 03/10/2012 - 11:10

    Par la main de Blair nous assistons au réveil du colosse de Rhodes quoique jamais vraiment endormi ! A lire ou relire : Comprendre l’actualité Egyptienne
    Croyons toutefois qu’à force, la justice rattrape ceux qui toujours divisent pour mieux régner : Desmond Tutu
    Car ce qui compte, ça n’est pas l’avènement de la crise par un long processus de manigances pour qu’elle opère partout son joug mais bien d’en sortir. Faire un monde meilleur, c’est certainement lui apporter de quoi faire mieux vivre ses habitants : remise en eau du lac Tchad

    Répondre à ce message

  • Patrick Charrier • 02/10/2012 - 19:22

    Il y a peut-être erreur sur le titre, car on ne voit pas le rapport entre la rituelle allusion à une françafrique qui a cessé d’exister depuis des années (remplacée notamment par la Chinafrique) et le texte de l’article. M. Hollande n’a manifestement pas de politique africaine, il n’a d’ailleurs pas de politique étrangère en général, mais le décrire en continuateur de la Françafrique est parfaitement abusif. Quant aux ingérences criminelles du Rwanda en RDC, elles se poursuivent depuis 16 ans, l’ONU les a souvent dénoncées, la France également. Ce sont les Américains et les Anglais qui les couvrent et soutiennent sans remord l’une des pire dictatures d’Afrique : le régime Kagamé au Rwanda.

    • DanteP • 02/10/2012 - 23:48

      "le cartésianisme est-il la cause de la soumission de la population française à une politique oligarchique qui ne se mobilise pas avec Jacques Cheminade" .... je vous invite également à faire un commentaire sur le sujet.

    Répondre à ce message

  • petite souris • 02/10/2012 - 18:30

    6 millions de morts !
    2 millions de "déplacés" !
    .... à certaines époques cela s’appelle un génocide !!!!
    au Congo ce n’est que massacres et pillages en tous genre comme aux meilleures heures des hordes moyenâgeuses ou des mercenaires suédois de Louis XIV pour conquérir la Comté..........
    ... c’est une guerre des multinationales prédatrices contre les états et les peuples
    La guerre est un business rentable ......
    .... Ces gens là ne veulent pas de la paix grâce au développement mutuel...
    Ils sont obsédés par le fric et le pouvoir.
    Après ?
    Leurs enfants feront pareil ...........

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide