Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Deux eurodéputés italiens lancent une offensive pour Glass-Steagall

La rédaction
visites
441
PNG - 156.7 ko

Lors d’une réunion publique à Milan le 12 décembre, deux eurodéputés du Mouvement Cinq étoiles (M5S) italien ont donné le coup d’envoi à une campagne en faveur d’une séparation stricte des banques.

Les initiateurs sont Marco Valli et Marco Zanni, membres de la Commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen, qui ont régulièrement dénoncé les renflouements bancaires et le régime des « Too Big to Fail ».

Ils entendent créer une large coalition pour une vraie séparation bancaire, à l’opposé des faux modèles de séparation promus par l’UE, a déclaré Zanni en ouvrant l’événement, qui s’est déroulé au siège du Conseil régional de Lombardie à Milan.

Parmi les intervenants : le vice-président du Movisol, Claudio Celani, le mouvement de l’économiste américain Lyndon LaRouche en Italie ; l’eurodéputé Notis Marias des Grecs indépendants ; et Katarzyna Hanula-Bobbitt, de l’ONG Finance Watch.

Marias a décrit le pillage financier de la Grèce et Hanula-Bobbitt a fait un exposé sur la financiarisation tout azimut de l’économie. Celani a expliqué le contenu et le sens d’une vraie réforme bancaire qui prendrait modèle sur le Glass-Steagall Act de 1933.

Le but d’une séparation stricte entre d’une part les banques de crédit et de dépôts et d’autre part les banques de marché est non seulement de protéger les déposants, a-t-il dit, mais aussi de mettre un terme au casino financier. Sans la protection de la garantie des dépôts et sans l’appui des banques centrales, toute la bulle spéculative éclaterait, a conclu Celani.

Une réforme de type Glass-Steagall aurait aussi pour effet de neutraliser politiquement les cercles financiers et politiques qui poussent aujourd’hui à la guerre, et permettrait d’ouvrir la voie à une vraie coopération avec les pays des BRICS, a-t-il ajouté. Le débat qui a suivi son intervention a démontré l’intérêt que suscite ce sujet auprès d’un public plus large qui a très bien reçu le message.

France : notre mobilisation pour couper les banques en deux

Contactez-nous !