Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Glass-Steagall : un député français écrit à ses collègues américains

La rédaction
visites
1445

Le combat pour couper les banques en deux n’est pas fini, il est mondial ! Le 4 septembre dernier, le député du Doubs Eric Alauzet a écrit à la sénatrice Elizabeth Warren et au député Walter Jones, pour exprimer son soutien à leur campagne pour rétablir le Glass-Steagall Act de Franklin Roosevelt.

Dans sa lettre, le député français appelle à « un effort conjoint » entre parlementaires européens et américains pour « fermer le casino de Wall Street, de la City de Londres et de tous les autres centres financiers offshore ». Parmi la centaine de parlementaires que Solidarité & Progrès avait rencontré lors des débats sur le simulacre de réforme bancaire porté par Pierre Moscovici, il avait été l’un des rares à joindre les actes aux paroles, en présentant un amendement astucieux qui aurait transformé le texte français en un nouveau Glass-Steagall.

Pour lui, le rétablissement de la séparation stricte entre banques de dépôt et banques d’affaires est « urgent » et constitue « une cause commune ».

Au Sénat américain, le « Glass-Steagall du XXIe siècle » présenté par Elizabeth Warren a déjà réuni 8 co-signataires démocrates et républicains, et à la Chambre des représentants, le texte co-présenté par Walter Jones rassemble déjà 74 députés des deux partis. Parallèlement, 25 Parlements d’Etat débattent de ces deux propositions de loi et 4 ont déjà adopté des résolutions pour les soutenir.

Lettre du député Eric Alauzet à la sénatrice Elizabeth Warren et au député Walter Jones

Paris, le 4 septembre 2013

Chers collègues américains,

Je vous exprime tout mon intérêt et mon soutien pour le courageux combat que vous menez au Congrès américain pour rétablir le Glass-Steagall Act de Franklin Roosevelt. Ce combat sera décisif non seulement pour le peuple américain, mais aussi pour nous en Europe où nous faisons face au même système financier international et à sa logique prédatrice.

Je fais partie des quelques élus qui se sont battus au Parlement français pour une vraie séparation des banques, avec un amendement pour transformer la réforme bancaire de notre gouvernement en une version française du Glass-Steagall Act. Cependant, je n’ai pu rassembler les votes nécessaires à ce moment-là, alors que la réforme bancaire qui a été adoptée, à l’image de la loi Dodd-Frank aux Etats-Unis, ne permet pas de protéger le peuple et l’économie des conséquences dévastatrices du prochain krach financier.

En fait, la plupart de mes collègues sont intimidés par les mises en garde des experts financiers qui affirment que si les banques françaises ou européennes étaient assujetties au principe du Glass-Steagall, elles ne seraient plus aussi compétitives que les banques américaines. C’est pourquoi un effort conjoint entre les deux rives de l’Atlantique est si nécessaire si nous voulons réellement fermer le casino de Wall Street, de la City de Londres et de tous les autres centres financiers offshore. Je considère profondément notre combat comme une cause commune.

Je sais que vous poussez vos collègues à soutenir vos propositions de loi S. 1282 et H.R. 129. N’hésitez pas à utiliser cette lettre pour les convaincre. Puissent-ils réaliser, alors que l’économie mondiale a désespérément besoin de recouvrer la raison, que l’adoption de votre texte devient urgente.

Très sincèrement,


Eric ALAUZET
Député français
Membre de la Commission des Finances

Contactez-nous !