Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité

Glaziev : les sanctions contre la Russie transformeront le monde en « un vaste jeu géopolitique au seuil d’une guerre mondiale »

La rédaction
visites
1171
commentaire

Lors d’un entretien en russe avec Russia Today et également diffusé par RIA Novosti, le conseiller à la présidence russe en charge de l’intégration eurasiatique, l’économiste russe Sergeï Glaziev, a prévenu que des sanctions musclées contre la Russie provoqueront l’effondrement du système financier européen et conduiront le monde à un « vaste jeu géopolitique au seuil d’une guerre mondiale ».

Si les Etats-Unis tentent d’imposer des sanctions du même type que celles infligées à l’Iran, affirme Glaziev, provoquant la coupure quasiment complète du pays du système financier, c’est-à-dire du dollar et de l’euro, alors, d’après nos calculs, les pertes pour l’UE pourraient s’élever à 1000 milliards de dollars. Si nos paiements son gelés, les banques européennes le ressentiront de façon palpable, car des centaines de milliards d’engagements seront gelés.

Si de telles mesures étaient en plus renforcées par les Etats-Unis, elles déstabiliseraient l’ensemble du système financier européen en parallèle avec les tentatives de nuire la Russie, a-t-il souligné, « transformant ce monde en un vaste jeu géopolitique au seuil d’une guerre mondiale ».

Si rien que pour l’économie allemande la facture potentielle pourrait s’élever à 200 milliards d’euros, note Glaziev, « les dégâts les plus forts, aussi bizarre que cela puisse paraître, seront ceux subis par les intérêts ukrainiens – dont ils se préoccupent tellement – et les pays baltes, qui se sont comportés de la façon la plus agressive. Les pertes encourues par les pays baltes équivaudront à leur PIB, étant donné que leurs économies se résument pour l’essentiel à des services de transit en direction ou en provenance de la Russie. Ainsi, les sanctions seraient un suicide économique pour l’Europe. En Europe, le monde des affaires en a bien conscience. Cependant, ce qui me frappe c’est à quel point les média européens se comportent comme des filiales de leurs confrères américains, ou plutôt, même pas américains mais des faucons les plus vicieux ».

En France, Jacques Cheminade a souligné que Sergeï Glaziev, dont le nom figure sur la liste américaine et européenne des personnalités qui subiront des sanctions, est la personne qui s’efforce d’organiser la politique russe de « dé-offshorisation ». Il s’agit de faire retourner en Russie les fortunes colossales des oligarques russes planquées dans les paradis fiscaux off-shore tels que les Iles Vierges britanniques, afin qu’elles soient assujetties à l’impôt et investies dans l’économie productive du pays.

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide