www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >UE/BCE/Euro

Grèce : l’austérité engendre... l’austérité

La rédaction
651 visites | 1 commentaire

Tandis que la dette publique gonfle à toute vitesse sur le dos du peuple grec et que la misère y fait des ravages, la Troïka (UE, BCE, FMI) a décidé d’en rajouter une couche en demandant le licenciement de 11 000 employés supplémentaires de la fonction publique en 2014.

Dans sa grande magnanimité, l’UE a accepté de financer un audit global du service public, afin de déterminer qui seront les heureux élus qui perdront leur emploi.

Et la situation va encore s’empirer lorsque les nouvelles exigences de la Troïka seront mises à exécution : la liquidation des entreprises industrielles d’Etat, dont les Systèmes de défense helléniques (EAS) et l’Industrie hellénique de véhicules (ELVO). Cette dernière est la seule société de production de véhicules motorisés en Grèce, où sont assemblés des camions militaires et des bus afin de diminuer les coûts. EAS est quant à elle une firme d’importance stratégique, spécialisée dans les technologies militaires de pointe.

La Troïka a réaffirmé ses exigences draconiennes en réponse à la proposition du gouvernement grec de simplement réorganiser les entreprises plutôt que de les liquider. Ceci fait partie de l’évaluation de la Troïka concernant le budget de 2014 du pays, estimant que celui-ci était « irréaliste » et qu’il fallait l’amputer encore plus.

Au moment où le parlement français débat lui aussi du budget de la France pour l’année 2014, (incluant la baisse des dotations aux collectivités territoriales ainsi que l’insidieux article 60 par lequel l’Etat veut désarmer les victimes des emprunts toxiques), une chose devrait être claire, à la lumière des événements grecs : dans un monde dominé par la spéculation financière, l’austérité ne peut qu’engendrer l’austérité.

Dites non à l’article 60 ! Signez vite la pétition !

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir le commentaire

Vos commentaires

  • Le 26 octobre 2013 à 15:26
    par petite souris

    Les grecs veulent prendre leur destin en main en réorganisant leurs entreprises.
    Cela va a priori dans le bon sens !
    Eh bien non ils ont tout faux !
    La Troïka décide pour eux : vous êtes des incapables ! nous allons liquider toutes vos entreprises !
    ...........
    question pour la vie d’un pays :
    Comment vont donc faire les grecs pour payer à la Toïka une dette perverse, injuste et inutile qui ne fera que croitre .............lorsqu’il n’y aura plus de travail pour les grecs ?
    ...........
    La Troïka est en train d’empêcher qu’on la rembourse
    .................
    Preuve donc que le but final de la Troïka est bien la destruction des pays et la mort de la population
    ...............
    Nozélites le savent aussi et puisqu’ils ne font rien pour sauver les pays et les peuples ils sont complices et acteurs de ce génocide tout à fait évident

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet