Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Huit traders de la Deutsche Bank arrêtés pour fraude sur certificats carbone

La rédaction
visites
1217
PNG - 508.5 ko

Huit traders de la Deutsche Bank ont été arrêtés le 25 juillet 2015 à Francfort, dans le cadre d’une enquête du procureur en chef allemand sur les agissements de 26 traders spécialisés dans le marché des produits dérivés portant sur les émissions carbone. Les huit traders arrêtés ont été accusés d’évasion fiscale sur des commissions et des primes liées aux échanges sur les droits (certificats) d’émission carbone. Le préjudice s’élèverait à 136 millions d’euros.

Au moins 14 personnes de deux banques différentes, et ce dans trois pays, ont été accusées d’évasion fiscale sur les droits d’émission carbone jusqu’ici, et Europol estime les pertes de revenus pour l’Etat à plus de 5 milliards d’euros depuis 2008. Des descentes répétées dans les bureaux de la Deutsche Bank au cours des deux dernières années avaient contribué à la démission de son PDG en juin dernier.

La « décarbonisation de l’économie mondiale » est une politique génocidaire promue activement par des conseillers tels que John Schellnhuber, proche de la famille royale britannique mais qui a également siégé sur le Conseil consultatif de la Deutsche Bank pour le changement climatique. Cette politique est aussi à l’origine d’une vaste escroquerie financière, qui a provoqué l’émergence d’une bulle de produits dérivés sur le marchés des droits d’émission carbone, qui a permis aux grandes banques, Deutsche Bank en tête, d’empocher des profits et des commissions faramineuses.

La DB avait d’ailleurs érigé en 2011, sur le Madison Square Garden de New York, une gigantesque « horloge carbone » censée marquer les quelque 2500 milliards de tonnes de carbone émises chaque jour dans le monde, pour promouvoir ses activités illicites.

Contactez-nous !