Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

JASTA : Kerry et les Saoudiens veulent enterrer la loi qui cible les sponsors du terrorisme

La rédaction
visites
1272
JPEG - 142.5 ko

Suite à une réunion au Département d’État américain le 20 octobre, John Kerry ainsi que son homologue saoudien Adel Al Jubeir ont dénoncé la loi JASTA (« Justice Against Sponsors of Terrorism Act », loi validée par la Chambre des représentants des États-Unis le 29 septembre 2016 malgré le veto présidentiel, elle autorise les poursuites judiciaires contre les pays sponsors du terrorisme).

Aux journalistes, ils ont confié qu’il s’agit ni plus que moins d’une menace contre le « droit international ».

PDF - 772 ko

Selon Kerry, cette loi « fait courir un risque » aux intérêts états-uniens. Afin d’éviter des poursuites aux troupes américaines, ainsi qu’à d’autres « partenaires » ou individus, il ajoute que lui et Al Jubeir, ont discuté,

« Des moyens d’améliorer la loi, tout en respectant la dignité et les droits des victimes du 11 septembre. »

Tout ceci, bien sûr, au nom de la défense du principe ancestral de « l’immunité souveraine » qui veut que les Etats, soient à l’abri de toute poursuite.

Al-Jubeir, porte-voix des familles royales anglo-saoudiennes, a de nouveau évoqué de possibles représailles de manière à peine voilée (mais sans réitérer publiquement la fausse menace d’avril contre le Trésor américain).

Il a déclaré :

Ce sont les États-Unis (…) qui auraient le plus à perdre, vu leurs opérations en cours depuis Japon jusqu’à l’Amérique du Sud en passant par le Pacifique.

Puis d’ajouter :

Je crois que c’est la raison pour laquelle une grande majorité de pays s’est clairement et fermement opposée à cette loi JASTA, face au risque de dilution de l’immunité souveraine. Si les contre-mesures judiciaires auxquelles réfléchissent un certain nombre de pays devaient finalement être appliquées, l’ordre international sombrerait dans le chaos…

La semaine dernière, la presse pro-saoudienne avait attaqué la loi JASTA dans les médias arabophones et anglophones des Proche et Moyen Orients. N’ayant pu stopper ni la loi ni les critiques contre le soutien saoudien au djihadisme, le nouvel angle d’attaque saoudien contre la loi JASTA est de la présenter comme opposée à « tous les arabes ». On remarquera la pression particulière exercée sur l’opinion égyptienne, suite à la double résistance qu’opposent le le Président Al Sisi et le clergé sunnite à l’influence saoudienne.

Contactez-nous !