Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

L’économie réelle chinoise en voie de rattraper celle des Etats-Unis

La rédaction
visites
1677
JPEG - 47.4 ko

Le professeur Hu Angang de l’Université de Tsinghua en Chine est un ardent défenseur du système de crédit public.

Dans un article publié dans le numéro de mai-juin de la revue Foreign Affairs que publie le Council on Foreign Relations (CFR) de New York, Hu Angang réfute point par point les affirmations des « analystes » à propos de la future faillite et le crash inévitable de l’économie chinoise.

Alors que ces experts font appel à une multitude d’indices purement monétaristes pour comparer les économies chinoise et américaine, le Pr Hu, en revanche, s’appuie sur des indicateurs de l’économie réelle :

JPEG - 17.7 ko
Indicateur de la croissance de l’économie réelle, la consommation d’électricité en Chine (en vert) commence à dépasser celle des Etats-Unis (en gris).
Crédit : financialsense.com

« La meilleure méthode permettant de comparer de façon objective les deux économies, écrit-il, est de comparer les chiffres de la production d’électricité, puisque qu’elle est physique et quantifiable. Elle permet de suivre étroitement la modernisation : sans électricité, après tout, ou du moins sans beaucoup d’électricité, impossible de faire tourner des usines ni de construire des gratte-ciels. En 1900, la Chine ne produisait que 0,01 % de l’électricité produite par les États-Unis. Ce chiffre a atteint 1,2 % en 1950, 34 % en 2000 et la Chine a surpassé les États-Unis en 2011 ».

L’article est complété par un graphique montrant la production d’électricité dans les deux pays entre 1980 et 2012, ainsi que le croisement des deux courbes en 2011.

Rappelons que le 12 juin 2014, Bill Gates, sur son blog, s’était étonné que la Chine, en trois ans (2011-2013), a consommé plus de ciment que les Etats-Unis en un siècle (1901-2000) !

PNG - 64.1 ko

Le professeur Hu fournit d’autres chiffres utiles :

  • L’espérance de vie des Chinois est aujourd’hui de 76 ans, contre 79 pour les Américains ;
  • Les niveaux d’éducation sont comparables ;
  • Les écarts de revenus sont plus faibles en Chine qu’aux Etats-Unis !

Hu note aussi que le 12ème plan quinquennal 2011-2015 prévoyait un taux de croissance de 7 %, qui a été atteint, et que la Chine a aussi réalisé cinq de ses objectifs décisifs :

  1. Création de 45 millions de nouveaux emplois urbains : 50 millions ont finalement été créés ;
  2. Augmentation des emplois dans le secteur tertiaire de 43 % à 48 % ;
  3. Hausse des dépenses pour l’innovation scientifique, passant de 1,75 % du PIB à 2,20 %. Résultat, la Chine a enregistré 50 % de demandes de brevets de plus que les États-Unis ;
  4. Expansion des soins médicaux, 95 % de la population étant désormais couverte ;
  5. Amélioration des indicateurs environnementaux, même s’il reste beaucoup à faire.

Plus que jamais, l’Europe doit renoncer au bellicisme géopolitique et s’engager avec les BRICS dans une politique de paix par le développement mutuel : signez l’appel de l’Institut Schiller

Contactez-nous !