Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

Flash : 7 avril - Jacques Cheminade au Liban reçu par le Président Michel Aoun Lire Flash : 1er avril - A Bondy, Jacques Cheminade engage un dialogue citoyen sur les banlieues Lire Flash : 1er avril - Devant la FNSEA réunie à Brest, Cheminade présente sa vision de l’agriculture du futur Lire
AccueilActualité

L’Egypte intercepte des armes libyennes à destination des Frères musulmans

La rédaction
visites
637
commentaire
JPEG - 88.8 ko
Le United à Port Said l’année dernière
(Photo : Alexander Demin, Marinetraffic.com)

Le quotidien libyen The Libya Herald rapporte que la garde côtière égyptienne a intercepté le 15 août un navire en provenance de Libye transportant des armes à destination de Port Saïd en Égypte. La garde côtière libyenne à Tobruk, située à 150 km de la frontière égyptienne, avait vainement tenté d’arrêter le navire parti de Misrata deux jours plus tôt, mais a informé aussitôt les autorités égyptiennes de l’arrivée imminente de cette cargaison destinée aux djihadistes et à leurs alliés les Frères musulmans.

Selon le site maritime spécialisé marinetraffic.com, le port libyen de Misrata était bien la dernière escale effectuée par le navire. Le panel des Nations unies sur les armes libyennes (visant à récupérer les armes si généreusement fournies, notamment aux djihadistes libyens, par la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis au moment où elles décidèrent de renverser le régime de Kadhafi en 2011) avait été obligé de reconnaître plus tôt cette année que des armes étaient effectivement transférés de la Libye vers l’Egypte.

Les autorités égyptiennes ont par ailleurs annoncé qu’elles ont réussi à arrêter Mohammed al-Zawahri, dirigeant du groupe ultraconservateur Jihadi Salafist et frère d’Ayman al-Zawahri, le chef mondial d’al Qaïda. Ce dernier est également tenu pour responsable du massacre de Louksor, qui a tué 62 personnes en 1997.

Mohammed Al-Zawahri serait en ce moment détenu à un poste de contrôle situé à Giza, sur l’autre rive du Nil face au Caire. Son groupe professe l’idéologie la plus radicale mais évoluait au grand jour jusqu’à la chute, le 3 juillet dernier, du gouvernement Morsi dont il était l’allié. Lui et son réseau se sont engagés dans une série d’opérations violentes, avant d’être délogées par la police la semaine dernière dans des affrontements qui ont conduit au décès de plusieurs centaines de manifestants et de 40 policiers.

Les autorités égyptiennes, afin de mettre fin à la violence, ont annoncé qu’elles envisagent, comme la loi le permet, de dissoudre les Frères musulmans.

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide