Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

L’Egypte intercepte des armes libyennes à destination des Frères musulmans

La rédaction
visites
635
JPEG - 88.8 ko
Le United à Port Said l’année dernière
(Photo : Alexander Demin, Marinetraffic.com)

Le quotidien libyen The Libya Herald rapporte que la garde côtière égyptienne a intercepté le 15 août un navire en provenance de Libye transportant des armes à destination de Port Saïd en Égypte. La garde côtière libyenne à Tobruk, située à 150 km de la frontière égyptienne, avait vainement tenté d’arrêter le navire parti de Misrata deux jours plus tôt, mais a informé aussitôt les autorités égyptiennes de l’arrivée imminente de cette cargaison destinée aux djihadistes et à leurs alliés les Frères musulmans.

Selon le site maritime spécialisé marinetraffic.com, le port libyen de Misrata était bien la dernière escale effectuée par le navire. Le panel des Nations unies sur les armes libyennes (visant à récupérer les armes si généreusement fournies, notamment aux djihadistes libyens, par la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis au moment où elles décidèrent de renverser le régime de Kadhafi en 2011) avait été obligé de reconnaître plus tôt cette année que des armes étaient effectivement transférés de la Libye vers l’Egypte.

Les autorités égyptiennes ont par ailleurs annoncé qu’elles ont réussi à arrêter Mohammed al-Zawahri, dirigeant du groupe ultraconservateur Jihadi Salafist et frère d’Ayman al-Zawahri, le chef mondial d’al Qaïda. Ce dernier est également tenu pour responsable du massacre de Louksor, qui a tué 62 personnes en 1997.

Mohammed Al-Zawahri serait en ce moment détenu à un poste de contrôle situé à Giza, sur l’autre rive du Nil face au Caire. Son groupe professe l’idéologie la plus radicale mais évoluait au grand jour jusqu’à la chute, le 3 juillet dernier, du gouvernement Morsi dont il était l’allié. Lui et son réseau se sont engagés dans une série d’opérations violentes, avant d’être délogées par la police la semaine dernière dans des affrontements qui ont conduit au décès de plusieurs centaines de manifestants et de 40 policiers.

Les autorités égyptiennes, afin de mettre fin à la violence, ont annoncé qu’elles envisagent, comme la loi le permet, de dissoudre les Frères musulmans.

Contactez-nous !