Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

L’Inde : premier pays à atteindre l’orbite martienne du premier coup

La rédaction
visites
1205
JPEG - 26.7 ko

Après un voyage de 10 mois dans l’espace interplanétaire, le vaisseau indien Mars Orbiter Mission (MOM) a réussi son insertion en orbite martienne. Cela fait de l’Inde le premier pays à réussir lune mission martienne du premier coup, une première historique qui a été saluée par le Premier ministre indien Narendra Modi.

MOM est le deuxième vaisseau à atteindre Mars cette semaine, après l’arrivée de MAVEN, de la NASA, deux jours plus tôt. Beaucoup plus petit que son confrère américain, le petit cube indien mesure 1,5 mètre de côté et transporte 15 kilogrammes d’instruments scientifiques. Il a été conçu en un temps record, puisque l’étude de faisabilité a été conduite en 2010 et la mission a été approuvée en 2012, un an avant le lancement du vaisseau le 13 novembre 2013. Son prix modique (58 millions d’euros) s’explique par le fait qu’il a été conçu à partir de l’orbiter lunaire Chandrayaan 1, lancé en 2008, de taille et de poids identiques.

Il transporte à son bord une caméra couleur, un photomètre et un spectromètre pour étudier la composition de l’atmosphère martienne (à la recherche de méthane en particulier), ainsi qu’un autre spectromètre pour étudier la surface de mars et ses propriétés mécaniques.

Même si le programme spatial indien est beaucoup plus modeste que celui de la Chine, l’enthousiasme qu’il génère au sein de la population indienne permettra de renforcer l’esprit de coopération entre les deux pays, sans oublier la Russie bien entendu, leur principal partenaire en matière d’exploration spatiale.

En comparaison avec la politique volontariste d’exploration spatiale des BRICS Nicolas Sarkozy apparaît comme un nain.

Interrogé sur France 2 dimanche dernier, l’ancien président s’est cru ironique en affirmant que l’Etat français avait « même remboursé Jacques Cheminade, dont l’axe phare [de sa campagne présidentielle] était d’organiser le débarquement sur Mars. L’homme a de l’ambition... ». Dans une vidéo postée sur Youtube, ce dernier a estimé que « Sarkozy ne décollera nulle part. Trop de casseroles... »

Contactez-nous !