www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Espace

L’Inde s’apprête à lancer sa propre mission vers Mars

La rédaction
624 visites | 1 commentaire

Dans un climat d’effervescence à la veille du lancement de sa propre mission Mars Orbiter, retardée d’une ou deux semaines pour effectuer quelques ajustements techniques, le directeur de l’Organisation indienne pour la recherche spatiale, le Dr K. Radhakrishnan, a accordé un long entretien au quotidien The Hindu pour exposer les principaux objectifs poursuivis par son pays.

Face à certaines interrogations sur la légitimité d’un pays pauvre à dépenser de l’argent dans l’exploration spatiale, le Dr Radhakrishnan a expliqué que la Lune, le Soleil et Mars sont au centre de la vision à long terme de son pays en matière spatiale, et que « nous ne pouvons pas, d’un point de vue scientifique et technologique, nous permettre de nous passer de telles missions ». L’Inde a un programme spatial pour le développement de satellites, de lanceurs et de missions d’exploration. « Comme les doigts de votre main, vous avez besoin des cinq », a-t-il lancé.

Une mission d’exploration aussi lointaine représente pour les techniciens un défi, pour les scientifiques une occasion d’apprendre de nouvelles choses sur Mars, et pour l’homme de la rue ou l’étudiant, c’est une question de fierté, de voir que « que notre pays est capable de réussir une mission aussi complexe ». Les avancées qui seront accomplies dans la technologie des vaisseaux spatiaux vont, à la manière d’un percolateur, se propager sous forme de nombreuses applications, impliquant les capacités à prédire les cyclone, a-t-il expliqué.

Questionné à savoir ce qui viendra après Mars, Radhakrishnan a répondu : « Les scientifiques de notre Laboratoire de recherche en sciences physiques ont les yeux fixés sur l’univers lui-même. »

Face au cynisme habituel de certains médias, des personnalités dans la lutte contre la pauvreté ont défendu les véritables aspirations du peuple indien. Sandeep Chachra, qui dirige en Inde l’association Action Aid travaillant à l’éradication de la pauvreté, a déclaré à la chaîne britannique BBC :

L’investissement dans une nouvelle technologie, incluant les technologies spatiales, est une part importante des aspirations économiques d’un pays comme l’Inde. Le développement de capacités technologiques sophistiquées dans un pays pauvre comme le nôtre n’est pas une contradiction simpliste. Ce qui importe est de maîtriser les avancées que la science et la technologie apportent pour le bien commun, et d’utiliser ces avancées pour surmonter une pauvreté profondément ancrée et de susciter l’espoir chez les générations futures.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Explorez les travaux de notre Groupe espace
Page spéciale
Non à la COP21, le sommet de la dépopulation !

Si le monde est réduit aux seules énergies renouvelables, qui par leur faible densité et leur caractère intermittent permettent de produire beaucoup moins que les combustibles fossiles et le nucléaire, la capacité d’accueil de la Terre se réduira brutalement à un milliard d’êtres humains !

En savoir plus
Le choix de la rédaction
Autres articles
Plus d'articles

Voir le commentaire

Vos commentaires

  • Le 25 octobre 2013 à 16:46
    par petite souris

    j’espère que rien n’arrivera à ce pays qui pourrait empêcher cette mission !
    .....
    yenakivonpaémékiziailavanteux !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet