Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

L’UE ferme les yeux alors que des nazis et des fascistes défilent dans les rues de Kiev

La rédaction
visites
751
JPEG - 36.5 ko
JPEG - 452.5 ko

Ce qui a fait la UNE de notre journal Nouvelle Solidarité en mai 2014 s’avère malheureusement vrai. Des milliers de fascistes ont marché dans les rues de Kiev le 1er janvier, pour célébrer le 106e anniversaire de la naissance du collaborateur nazi Stepan Bandera.

Contrairement à la grande majorité de la presse « libre » européenne, le président tchèque Milos Zeman a décidé de ne pas faire l’impasse sur l’événement. Dans une série d’entretiens les 3 et 4 janvier avec plusieurs médias, Zeman a déclaré que « le Maidan était loin d’une révolution démocratique. L’Ukraine est actuellement en proie à la guerre civile. » Il a également fait remarquer que « quelque chose ne tourne pas rond en Ukraine et en Europe », où ces manifestations n’ont pas été dénoncées, et que ces manifestants lui faisaient penser, avec leur portrait de Bandera, à Reinhard Heydrich, le « Reich-Protector » des territoires de la République tchèque contrôlés par les nazis pendant la deuxième Guerre mondiale.

Les pourparlers se poursuivent malgré tout pour aboutir à un cessez-le-feu dans le sud-est de l’Ukraine, et vers la fin de l’année les ministres des Affaires étrangères russe, ukrainien, allemand et français ont discuté de relancer les Accords de Minsk de septembre 2014, pour résoudre la crise.

Signalant sa volonté de réduire les tensions, le président Poutine a annoncé que la Russie allait livrer 500 000 tonnes de charbon par mois à l’Ukraine, sans exiger de paiement préalable.

Contactez-nous !