www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Grands projets

La Chine à l’avant-garde pour le transport à grande vitesse

La rédaction
648 visites | 4 commentaires

Deux jours avant Noël 2012, les Chinois ont testé avec succès la plus longue ligne ferroviaire à grande vitesse du monde, couvrant 2298 km de Pékin à Canton dans le sud, l’équivalent de la distance entre Berlin et Madrid. La ligne est entrée en service le 26 décembre.

Avec 100 journalistes à bord, le train de démonstration a dépassé les 300 km/h, et pourra atteindre les 350 km/h. Le temps de trajet de plus de 20 heures sera réduit à quelque 8 heures. La Chine, qui n’avait aucune ligne à grande vitesse avant 2007, en comptait 8358 km dès 2010 et doit atteindre un total de 16 000 km en 2020.

Le China Daily a publié le 25 décembre un article détaillé sur les bienfaits économiques que procurera la nouvelle ligne aux villes situées le long du parcours. 35 arrêts sont prévus au total, notamment aux grandes villes comme Shijiazhuang, Zhengzhou, Wuhan et Changsha, desservant une population totale de 300 à 400 millions de personnes. Démonstration du concept de corridor de développement, il est prévu que des nouvelles « grappes industrielles et urbaines » se formeront le long du parcours, irriguant l’intérieur du continent avec une nouvelle dynamique de développement, un processus qui était essentiellement cantonné jusqu’ici le long des côtes.

L’article du China Daily cite Wang Mengshu, membre de l’Académie chinoise d’ingénierie, qui a expliqué que la nouvelle ligne permettra de mieux intégrer les villes situées le long du parcours au sein d’une même dynamique de croissance, car la croissance en terme de PIB différait notablement d’une ville à l’autre, en fonction de facteurs plus ou moins locaux comme l’immobilier ou la vente d’automobiles, deux processus souvent conduits de manière inefficace et dévorant toutes les ressources. Un accès amélioré grâce à des lignes plus rapides permettra d’accroître le transport de fret entre les grands centres urbains, et profitera à l’ensemble de l’industrie.

Wang calcule qu’un investissement annuel de 600 milliards de yuans (96 milliards de dollars) permettrait de construire 3000 km de voie ferrée par an, augmentant la croissance du PIB annuel chinois de 1,5% et créant plus de 6 millions d’emplois.

A part la croissance dans le trafic de passagers et de petits « colis express », la nouvelle ligne permettra d’accroître significativement le transport du fret car l’ancien parcours pourra prendre en charge, une fois libéré d’une grande partie du transport de voyageurs, 20 millions de tonnes de fret supplémentaire par an, selon les estimations du ministère des transports chinois.

Cela montre l’intérêt de ne pas laisser à l’abandon l’ancien réseau, comme on l’a fait en France, car les deux réseaux doivent être vus comme complémentaires et doivent pouvoir bénéficier d’une densification et d’améliorations constantes.

Chez nous aussi, de grands travaux pour préparer l’avenir.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Le choix de la rédaction
Autres articles
Plus d'articles

Voir les 4 commentaires

Vos commentaires

  • Le 4 janvier 2013 à 20:25
    par Eric

    Gildas Morel, si les individus recevaient une véritable éducation qui leur inculquerait le sens de l’intérêt général la construction de 3000 km de voie ferré ne coûterait rien en termes monétaire, car les individus travailleraient volontiers gratuitement et l’usage de ressources naturelles transformées ne coûteraient rien non plus.

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2013 à 20:28
    par Eric

    "Wang calcule qu’un investissement annuel de 600 milliards de yuans (96 milliards de dollars) permettrait de construire 3000 km de voie ferrée par an, augmentant la croissance du PIB annuel chinois de 1,5% et créant plus de 6 millions d’emplois."
    Pendant encore combien de temps lira-t-on de pareilles considérations pseudo économiques ? Pauvre monde ! Si les extraterrestres existent, ils doivent être stupéfiés par notre imbécilité.

    • Le 3 janvier 2013 à 22:36
      par Gildas Morel

      Pouvez-vous, Éric étayer votre remarque ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier 2013 à 18:11
    par petite souris

    Le concept de corridor de développement : il est prévu que des nouvelles « grappes industrielles et urbaines » se formeront le long du parcours, irriguant l’intérieur du continent avec une nouvelle dynamique de développement
    .........
    Ce qui est valable en Chine est bien évidemment valable ailleurs dans le monde......faudrait que nozélites en prenne conscience.......... les peuples en connaissent l’utilité pour leur avenir.
    ..........
    Si nozélites ne font rien, cela signifiera que la paix par le développement mutuel n’est pas leur objectif premier, unique et essentiel.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet