Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

La Chine implique ses citoyens dans son aventure spatiale

La rédaction
visites
712
JPEG - 50.1 ko
La face cachée de la Lune photographiée par une sonde spatiale.
Crédit : youtube

Le Programme d’exploration lunaire chinois (PELC) a invité la population chinoise à soumettre avant la fin du mois de mars des propositions pour une petite charge utile (moins de 10 livres) qui fera partie de la mission lunaire chinoise Chang’e 4.

Cette mission prévoit d’envoyer un atterrisseur et un rover sur la face cachée
de la Lune avant 2020 et possiblement dès 2018. Ce sera une première dans l’histoire de l’humanité.

Aujourd’hui, les connaissances que nous avons de la face cachée de la Lune, qui est clairement distincte de la face que nous voyons perpétuellement de la Terre, nous proviennent uniquement d’engins spatiaux en orbite.

L’atterrisseur et le rover vont prendre les premières mesures de la face cachée sur place. La petite charge utile pour la mission sera un instrument qui ira soit à bord de l’atterrisseur lunaire Chang’e-4, ou soit à bord du satellite-relais qui sera nécessaire pour les communications entre l’atterrisseur et le rover, ainsi qu’avec le centre de contrôle.

« La Chine sera le premier pays à réussir ce défi en cas de succès », a déclaré M. Zou du département de l’exploration lunaire relevant de l’Académie des sciences de Chine (ASC). Selon M. Zou, la face cachée de la Lune dispose d’un environnement électromagnétique propre, qui fournit un champ idéal pour l’étude des ondes radio basses fréquences. « Si nous pouvons placer un spectrographe de fréquences sur la face cachée, nous pourrons combler un vide dans ce domaine ».

Le PELC a lancé son « appel à propositions » le 8 janvier. La compétition est ouverte exclusivement aux Chinois, et elle attirera sans doute beaucoup d’intérêt et d’initiatives chez les étudiants de niveau universitaire. Le PELC a également déclaré qu’elle considérait déjà des propositions émanant de partenaires internationaux.

De plus, ces derniers jours, des données scientifiques collectées lors des missions Chang’e 1 et 2 ont été publiées dans trois livres en accès libre sur internet provenant du Système de données planétaires de la Chine.

Cela s’ajoute à des centaines d’images à haute définition étonnantes provenant de l’atterrisseur et du rover de la mission Chang’e 3 qui sont désormais disponibles sur internet. Cela inclut des photos du rover Lapin de jade (Yutu) prises à partir de l’atterrisseur, de même que des photos de certains caractéristiques intéressantes de la zone d’atterrissage.

Bien que Lapin de jade soit incapable de se déplacer, il continue de collecter des données et de prendre des mesures à partir de son site stationnaire sur la Lune.

Par ailleurs, la Chine envisage de lancer la sonde lunaire Chang’e-5 à l’horizon 2017, une étape supplémentaire du programme chinois d’exploration de la Lune (mise en orbite, atterrissage et retour).

Contactez-nous !