www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Guerre

De nouvelles voix s’élèvent en France contre les néonazis ukrainiens

La rédaction
1107 visites

Au moment où Renaud Girard parle dans le Figaro de la nécessité d’un dialogue pour le retour « à la raison » entre Moscou, Berlin et Paris, pour calmer les « excités du gouvernement post-révolutionnaire de Kiev » trop prompts à répondre à une « précarité sociale » (à l’Est du pays) « à coups d’automitrailleuses pilotées par une garde nationale composée en majorité par les gros bras nationalistes de Svoboda et Secteur droit », Paris-March publie de son côté une série de dix photos choc sur le rôle des néonazis dans les tueries en Ukraine orientale.

Intitulé « Ukraine : Révélations sur la tuerie de Krasnoarmeïsk », le reportage de Paris-Match décrit le meurtre de deux civils non armés de Krasnoarmeïsk, dans le bassin du Donbass, alors qu’ils tentaient de voter lors du référendum du 11 mai dernier.

Dans ses remarques préliminaires, le journaliste Alfred de Montesquiou explique que jusqu’à présent, lorsque l’on accusait le « Pravy Sektor (Secteur droit) d’avoir joué un rôle relativement significatif lors des combats de rue qui menèrent à la chute de l’ex-président Viktor Ianoukovitch en février pendant la Révolution de la Place Maïdan, « le doute qu’il s’agisse là de la désinformation russe subsistait souvent dans les esprits. » « Cette accusation, qui a été reprise en boucle par les médias russes proches du Kremlin », était tournée en dérision sur le Web » en raison « du manque de preuve ».

Aujourd’hui, Paris-Match vient de confirmer la rumeur par des « images irréfutables » montrant « Andreï Denisenko, l’un des chefs de Pravy Sektor, parmi le mystérieux groupe de miliciens en armes qui a saccagé le bureau de vote dans la ville de Krasnoarmeïsk pendant le référendum de dimanche, à une soixantaine de kilomètres de Donetsk. Quittant les lieux au bout de plusieurs heures, les miliciens ont blessé à bout portant un homme et tué deux autres résidents, tous désarmés. »

Quand à Renaud Girard, grand reporter international du Figaro, celui-ci appelle dans son article du 13 mai à ce que la France et l’Allemagne prennent les devants pour rencontrer Poutine et fassent le nécessaire pour éviter que n’éclate une guerre civile lourde de conséquences :

Après avoir intimé l’ordre à Kiev de se calmer, le duo franco-allemand devrait aller interroger Poutine, lui demander droit dans les yeux : ’’C’est quoi, ta solution ?’’ Si ce dernier avait eu l’intention de s’emparer militairement de l’Est ukrainien, il l’aurait déjà fait, après le grave incident d’Odessa (une trentaine de militants pro-russes brûlés vifs). La seule solution réaliste aujourd’hui au problème ukrainien, c’est celle des deux F : finlandisation et fédéralisation. Que risque-t-on à aller sérieusement et longuement en parler à Moscou avec Poutine ?

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet