Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

La Perfide Albion est en pleine forme

La rédaction
visites
1011

L’objectif principal de la politique étrangère britannique consiste actuellement à accélérer la désintégration en Russie, Indonésie, Chine et autres « grands pays » du monde.

C’est ce que vient de confirmer, dans une discussion avec un journaliste, Martin Palmer, personnalité de l’establishment britannique et « conseiller religieux et spirituel » du prince Philip, époux de la reine Elisabeth.

Un « élément fondamental de la politique britannique depuis deux cents ans », a-t-il déclaré, est d’encourager le processus d’« éclatement des autres empires ». Semer la discorde parmi les Etats arabes est depuis longtemps, selon lui, un axiome du Foreign Office, qui est également obsédé par l’idée de « détruire l’influence de la Russie en Asie centrale. (...) En Grande- Bretagne, on est profondément fasciné par ces questions. Tout empiètement vis-à-vis de l’Inde ou de la Turquie est considéré comme tout à fait contraire aux intérêts britanniques. »

Avec un petit rire, il ajouta : « La Perfide Albion est en pleine forme. Le Foreign Office a un certain ordre de priorités qui est de constamment diviser pour régner ». Selon Palmer, on doit comparer la situation politique internationale actuelle « aux mouvements géologiques des plaques continentales. Nous vivons des changements tectoniques. Nous assistons au dénouement final du processus déclenché en 1914, c’est l’éclatement des empires. La Russie est en passe d’éclater ; en Asie centrale, le vieux contrôle tsariste est à l’agonie et nous voyons l’émergence de nationalités dont personne n’a entendu parler depuis des siècles. En Indonésie, le Timor oriental représente une ligne de faille - s’il disparaît, alors l’Atzeh [province de Sumatra] suivra le même chemin et après, que feront les autres îles ? Le fait est que l’existence de l’Indonésie n’a pas de logique. C’est un empire formé au cours du combat contre un autre empire. Nous voyons l’effondrement d’empires, comme celui de l’empire soviétique, qui ont surgi pendant le combat contre d’autres empires. »

La Chine aussi, selon Palmer, va subir un processus centrifuge de désintégration, mais pas avant quelques années. En raison du démantèlement des grands pays, « de nouvelles petites nations émergent. Ne considérez pas seulement l’autonomie croissante de l’Ecosse et du Pays de Galles, regardez l’Asie centrale où de petits khanats s’affirment alors que l’on n’avait pas entendu leur nom depuis cinq cents ans. Regardez même le Daghestan ou les sous-régions de la Géorgie. Les énormes plaques tectoniques des empires se déplacent. »

Pour mieux saisir la situation actuelle, Martin Palmer recommande d’étudier de près les siècles de combat opposant les empires romain-byzantins et l’empire perse.

Contactez-nous !