Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

LaRouche : destituer Obama pour arrêter le compte-à-rebours vers la guerre

La rédaction
visites
1063

L’économiste et homme d’Etat américain Lyndon LaRouche a averti depuis un certain temps que l’oligarchie transatlantique a pris le parti de pousser la Russie, dès les premiers mois de 2014, au bord d’un affrontement y compris thermonucléaire, dans le but d’obtenir sa soumission, ainsi que celle des grands pays emergeants d’Eurasie, à son empire supranational et à ses politiques malthusiennes.

En Russie, le général russe Leonid Ivashov, ancien chef du Département des affaires étrangères du ministère russe de la Défense, et actuellement président de l’Académie des études géopolitiques, a fait écho à cette analyse. Dans un entretien publié le 10 février sur km.ru, Ivashov a dénoncé la stratégie de l’OTAN et des Etats-Unis, comme étant fortement inspirée d’une « étude approfondie de la doctrine du Dr Goebbels et de la propagande nazie ». Elle consiste à utiliser de gros mensonges pour justifier une intervention directe de l’OTAN et des Etats-Unis en Ukraine.

Ils sont en train de préparer une opération terrestre et navale. Je présume que le ministère [russe] des affaires étrangères comprend que nous sommes en guerre.

LaRouche a souligné que si c’est bien ce que les Etats-Unis et l’OTAN ont décidé de faire, sur ordre de l’oligarchie transatlantique, la situation pourrait dégénérer rapidement vers une guerre nucléaire. La seule manière d’en sortir, a-t-il ajouté, est « d’éloigner Obama du bouton nucléaire, de le destituer dans les plus brefs délais. » Une fois Obama écarté, les gens sensés agiront en conséquence pour éviter la guerre et des personnalités comme John Kerry, le secrétaire d’Etat américain, qui auraient autrement tendance à suivre Obama dans la guerre par pur opportunisme, finiraient par se ranger dans le camp de la paix. L’autre raison de destituer Obama, a-t-il ajouté, est son obstruction au rétablissement de la Loi Glass-Steagall pour une séparation stricte des banques, qui permettrait de neutraliser l’oligarchie financière transatlantique en éliminant sa pile de dette toxique et de dégager la voie pour une relance de l’économie mondiale.

Venant confirmer les avertissements de LaRouche, le ministre de la Défense russe Sergei Shoigu a rendu visite à la principale base de sous-marins dans l’océan Pacifique, sur la péninsule de Kamchatka, en « préparation » de l’arrivée de la nouvelle classe de sous-marins nucléaires russes. Côté américain, le secrétaire américain à la Marine Ray Mabus vient de se rendre à la base de Rota en Espagne, pour « superviser » l’arrivée imminente du USS Donald Cook, un destroyer équipé du système antimissile Aegis. Ces systèmes anti-missiles visent a bloquer la deuxième frappe par laquelle la Russie pourrait riposter à une première frappe nucléaire américaine. La présence en Espagne de ce destroyer, l’un des quatre qui seront déployés d’ici 2015 dans la Mediterranée, a souligné LaRouche, montre bien que nous sommes déjà dans une mobilisation en vue d’une telle confrontation, possiblement en février ou début mars.

L’appel récent, lors d’une manifestation anti-fasciste à Zaporozhye en Ukraine, à une aide russe pour défendre la « stabilité et la paix » dans le pays, indique également un changement de politique de la part des Russes si les provocations occidentales venaient à persister. « Les choses commencent à chauffer », à dit LaRouche.

A quoi d’autre deviez-vous vous attendre ? Le compte-à-rebours vers la guerre est bel et bien réel. Ce n’est pas un grand secret. Le système financier transatlantique tire à sa fin, il est sur le point de s’effondrer complètement.

Contactez-nous !