Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Lavrov : la situation en Syrie et au Mali est une conséquence de la guerre contre la Libye

La rédaction
visites
4272

Selon le ministre russe des Affaires étrangères Sergeï Lavrov, la Russie a tiré une leçon très importante suite à la guerre de Sarkozy, Obama et Cameron en Libye. Il s’est également dit convaincu que l’Occident est également en train d’apprendre cette leçon à l’heure actuelle.

« Ce qui est en train d’arriver en Syrie et au Mali est un écho direct des événements libyens », a-t-il dit, et « contrairement à la plupart des autres pays qui sont confrontés d’une manière ou d’une autre au problème syrien, nous parlons quotidiennement à toutes les parties intéressées en Syrie, tant du côté du gouvernement que de l’opposition, sans exception ». Il a d’ailleurs rappelé qu’il a rencontré récemment Muaz al-Khaib, le chef de la Coalition nationale syrienne soutenue par l’Occident.

Invité à s’exprimer à l’émission télévisée Dimanche soir avec Vladimir Solovyov, Lavrov a souligné l’importance du rôle de la Russie en Syrie, expliquant que beaucoup de pays de la région trouvaient qu’il était plus prudent d’entretenir des relations avec plusieurs puissances (comme la Russie) afin d’assurer un meilleur équilibre au Moyen Orient et ailleurs. Il a ajouté que « les autorités libyennes envoient des signaux montrant qu’elles sont intéressées à reprendre certains projets initiés sous Kadhafi, et il en va de même pour l’Egypte ». Il a également affirmé que l’Irak désire également faire appel à la Russie pour le développement économique du pays, et ce malgré le fait qu’elle s’était catégoriquement opposée aux actions de la coalition lors de la guerre de 2003.

Notre plan de développement pour l’Afrique et l’Asie : cliquez ici

Contactez-nous !