www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Guerre

Le bellicisme de l’OTAN provoque une nouvelle course aux armements nucléaires

La rédaction
1036 visites | 1 commentaire
JPEG - 36 ko

Lors d’une conférence de deux jours à Bruxelles, les ministres de la Défense des pays membres de l’OTAN ont fait monter d’un cran leur rhétorique belliqueuse contre la Russie. Dans un communiqué publié le 25 juin, les ministres ont déclaré leur union contre les « manœuvres d’intimidation » de la Russie à l’égard de ses voisins, incluant l’Ukraine.

Plutôt que de s’inquiéter de la montée de l’idéologie néonazie en Ukraine, le commandant de l’OTAN, le général Philip Breedlove a vertement critiqué les présumées tentatives du Kremlin visant à empêcher Kiev de « pencher vers l’Ouest », en « exerçant la force adéquate ».

Lors du sommet de Bruxelles, l’OTAN a passé en revue les progrès dans la mise en œuvre de sa Force de réaction rapide (NATO Response Force - NRF), dont la taille va passer de 13 000 à 40 000 hommes, plus du double de sa taille actuelle.

Tout cela fait partie d’une présence de l’OTAN de plus en plus dense et agressive, et de plus en plus rapprochée des frontières de la Russie. Par exemple, le commandant-adjoint des Marines américains en Europe et en Afrique, le brigadier-général Norman Cooling, a annoncé le 25 juin qu’une unité des Marine de 155 hommes, dotée de 4 chars Abrams, de six véhicules armés légers et de trois obusiers sera déployée pour une durée de 18 mois en Bulgarie à partir de septembre.

Une dépêche du 17 juin de l’AFP, reprenant les « révélations du New York Times, reconnaissait même l’existence « d’un projet à l’étude au Pentagone de déploiement d’armes lourdes [comprenant des chars et jusqu’à 5000 hommes] dans des pays d’Europe de l’Est ». Toujours selon l’AFP, « le secrétaire général de l’Otan a défendu mardi [16 juin] le droit pour les Alliés de "prépositionner" des équipements sur la frontière orientale de l’Otan. "Nous augmentons notre présence à l’est de l’Alliance en réponse à un environnement sécuritaire nouveau", a-t-il expliqué. »

Le ministre polonais de la Défense, Tomasz Siemoniak, avait également déclaré quelques jours plus tôt qu’il était en « pourparlers » avec Washington pour obtenir « une présence militaire américaine maximale en Pologne et sur tout le flanc Est de l’Otan ».

Comme l’avait expliqué Helga Zepp-LaRouche lors de son discours d’ouverture à la dernière conférence de l’Institut Schiller à Paris, nous sommes confrontés à « une escalade sur le long terme, (…) reposant sur l’idée que depuis l’effondrement de l’Union soviétique, entre 1989 et 1991, aucun pays non soumis à un empire dirigé par les Anglo-américains (…) ne doit exister. » Cela inclut « l’élargissement de l’OTAN et de l’UE jusqu’aux frontières de la Russie, une politique qui, selon John Matlock, l’ancien ambassadeur américain à Moscou, viole la promesse qui avait été faite à l’époque de ne jamais le faire. Ces promesses n’ont jamais été respectées. On a maintenant des troupes et de l’équipement militaire positionnés tout près des frontières avec la Russie. »

C’est ce qui a amené le président russe Vladimir Poutine à déclarer, dans le contexte d’une annonce sur le renforcement de la frappe nucléaire russe, que « c’est l’Otan qui arrive à nos frontières et non pas nous qui allons quelque part ».

« Cette année, plus de 40 nouveaux missiles intercontinentaux, capables de résister aux défenses antiaériennes les plus sophistiquées, seront déployés au sein des forces nucléaires russes », a précisé le Président Poutine.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir le commentaire

Vos commentaires

  • Le 29 juin 2015 à 15:25
    par olivier

    La première force de frappe des occidentaux est sans conteste l’arme médiatique qui lobotomise l’opinion publique dans le sens voulu par l’oligarchie anglo-américaine.
    "En ces temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"...disait Orwell
    Cependant je reste stupéfait de la volonté de mes concitoyens de rester sous le joug de la propagande.
    A croire que l’esclave aime ses chaînes...
    Tout est verrouillé et il est difficile de rester optimiste.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet