www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Un poulain d’Obama derrière l’assassinat de l’ambassadeur US à Benghazi ?

La rédaction
773 visites | 1 commentaire

D’après les recherches de Walid Shoebat citées par le site conservateur indépendant américain WND, il existe suffisamment d’indices justifiant l’ouverture d’une enquête approfondie sur l’implication d’Abdul Hakem Belhaj, le chef militaire du Conseil national de transition libyen, dans l’attaque sur le consulat américain du 11 septembre 2012.

Belhaj, qui a été présenté par l’administration Obama comme un djihadiste réformé en raison de son ralliement aux efforts pour renverser le régime de Khadafi, est un ancien membre fondateur du Groupe islamique combattant en Libye, une organisation islamiste armée qui luttait contre le colonel libyen. Il avait ensuite fuit le pays en 1998, pour se joindre aux Talibans en Afghanistan, puis avait été arrêté au Pakistan après les attentats du 11 septembre 2001 et renvoyé en Libye. Belhaj avait été arrêté de nouveau en 2004 en Malaisie, puis détenu à Bangkok, où il prétend avoir été torturé par la CIA, ainsi qu’en Libye après y avoir été renvoyé de nouveau.

Barack Obama l’avait proclamé « combattant pour la liberté » en 2011, lors de la guerre menée par l’OTAN en Libye, puis coopté pour conduire la prise de Tripoli et l’assassinat de Khadafi. Un rapport des services de renseignement libyens datant de 2007 affirme que Belhaj serait le frère d’Abu Yahya al-Libi (qui signifie « de la Libye »), l’ancien bras droit d’Ossama ben Laden qui a été tué dans une attaque de drone ordonnée par Obama au Pakistan en juin dernier. Le chef d’al Qaïda, Ayman al-Zawahiri, avait d’ailleurs appelé le 10 septembre dernier, lors de son message annuel à la veille de l’anniversaire du 11 septembre 2001, à des attaques contre les américains, en particulier en Libye, pour venger l’assassinat d’al-Libi.

Tous ces éléments tendent à confirmer que Belhaj aurait joué un rôle proéminent dans l’attaque qui a conduit au décès de l’ambassadeur américain Christopher Stevens et de trois compatriotes le 11 septembre dernier à Benghazi. Selon Walid Shoebat, si cela s’avérait vrai, cela constituerait un énorme problème pour Barack Obama.

Ceci expliquerait également les mensonges frénétiques de la Maison Blanche pour cacher la véritable nature de cette attaque, attribuée au début à un débordement ayant fait suite à de simples manifestations contre un film anti-musulman.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Le choix de la rédaction
Autres articles
Plus d'articles

Voir le commentaire

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet