Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualité

Le fondateur d’Alibaba parlant aux Américains : « vous avez trop dépensé pour vos banques et vos guerres ! »

La rédaction
JPEG - 139.6 ko

En marge du sommet de Davos, lors d’un entretien, le milliardaire chinois Jack Ma, fondateur du site de commerce en ligne, a accusé les Etats-Unis d’être responsables de leur propre déclin économique en raison d’une mauvaise gestion de leur budget et de dépenses militaires exorbitantes.

En 1999, Jack Ma a fondé Alibaba, l’une des plus grandes plateformes de e-commerce au monde. Selon le magazine économique américain Forbes, sa fortune s’élèverait à environ 27,7 milliards de dollars.

Jack Ma a rencontré le président élu américain Donald Trump, qui a souvent blâmé des pays comme le Mexique et la Chine d’être responsables de délocalisations qui causeraient la perte d’industries et d’emplois outre-Atlantique. Jack Ma a fait part de sa volonté d’investir aux États-Unis.

« Dans le passé, les Américains ont eu 13 guerres qui ont coûté 40,2 trillions de dollars […] Que se serait-il passé s’ils avaient dépensé une partie de cet argent pour développer les infrastructures, pour aider les cols blancs [fonctionnaires] et les cols bleus [ouvriers] ? Peu importe si cela était ou non bien stratégiquement, vous êtes supposés utiliser l’argent pour votre propre peuple », a lancé le millionnaire.

Il a ensuite poursuivi sur sa lancée : « Quand j’étais jeune, tout ce dont j’entendais parler sur l’Amérique c’était Ford et Boeing et toutes ces entreprises de fabrication.

Les dix à 20 dernières années, tout ce dont j’entends parler c’est la Silicon Valley et Wall Street […] Que s’est-il passé ? [Durant] l’année 2008, la crise financière a balayé 19,2 trillions de dollars rien qu’aux Etats-Unis et a détruit 34 millions d’emplois dans le monde.

Donc qu’est-ce qui ce serait passé si les dépenses pour [les banques de] Wall Street et le Moyen-Orient (les guerres) avaient été consacrées au Midwest des Etats-Unis, pour développer l’industrie là-bas ? Cela aurait pu changer beaucoup.

(...) Ce n’est donc pas la mondialisation, et tout ce que cela comporte — comme le libre-échange et les délocalisations — qui sont à blâmer pour les problèmes des États-Unis, c’est plutôt la façon dont l’élite a géré le processus. Donc ce n’est pas que les autres pays volent vos emplois, les gars, c’est votre propre stratégie qui est à revoir : vous n’avez pas redistribué vos profits de façon adéquate »

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Rejoignez la mobilisation !

La chronique du 21 mai le monde
en devenir

Don rapide