Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Le gouvernement ukrainien confisque les bureaux de l’ancienne candidate Vitrenko

La rédaction
visites
1086
JPEG - 67 ko

Des nouvelles en provenance de Kiev nous rapportent que les services de sécurité de l’Etat ont pénétré et ensuite confisqué les bureaux du Parti socialiste progressiste d’Ukraine (PSPU).

Depuis le début des années 1990, la présidente du PSPU, l’économiste ukrainienne Natalia Vitrenko, avertit que les politiques imposées à son pays par le Fonds monétaire international (FMI) vont précipiter l’Ukraine dans le chaos et ouvrir un boulevard aux mouvements fascistes. Candidate à l’élection présidentielle en 1999 avec 30 % d’opinion publique favorable, Vitrenko fut victime d’une tentative d’assassinat qui mit brutalement fin à sa campagne.

Cette année, son parti, le PSPU, menacé de se voir supprimer son statut légal, a subi des agressions physiques à répétition de la part du Secteur Droit et du « bataillon Azov », deux groupes néo-nazis au cœur du coup d’Etat violent de février 2014 contre le président élu Viktor Ianoukovitch

Communiqué du Parti socialiste progressiste d’Ukraine (PSPU)

La machine de terreur politique du gouvernement ukrainien est en marche pour écraser toute forme de pensée libre, éradiquer le moindre germe d’opinion indépendante et toute évaluation indépendante des évènements actuels de la part de partis politiques, organisations publiques, journalistes ou auteurs.

Se cachant derrière des slogans sur les « valeurs européennes », de « démocratie » et « d’Etat de droit », les institutions en place s’agitent en mobilisant les services d’ordre et les bataillons néo-nazis afin de réduire au silence toute dissidence.

Le combat des adeptes de l’Euromaidan contre le PSPU de Mme Vitrenko lance un défi à la communauté internationale.

Le 28 octobre 2016, après avoir forcé la porte d’entrée, une poignée d’individus, incluant des meneurs du bataillon néo-nazi Azov, ont confisqué les biens de la société Siver Ukraina LLC. Depuis 2005, parmi les locataires du lieu, le PSPU et son journal Dosvitni Ogni, l’organisation Dar Zhizni, l’Union eurasienne du peuple et l’Assemblée des femmes orthodoxes d’Ukraine.

Siver Ukraina LLC est propriétaire des lieux depuis 2003 et personne n’a contesté son droit à louer les locaux aux mouvements et associations aujourd’hui dans le collimateur.

Obéissant visiblement à des instructions politiques venant d’en haut, la police ukrainienne, convoquée dès le début des événements, n’a rien fait pour empêcher la fouille des lieux et la confiscation pure et simple par le SBU de la propagande politique du PSPU.

Cet évènement marque le début d’une nouvelle phase de terreur politique contre le PSPU.

Textes en anglais, ukrainien, russe.

Interview en russe

Suivez le parcours pédagogique : La crise ukrainienne
Lire l'article suivant :
Contactez-nous !