Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité

Le Procureur général des Etats-Unis légalise le blanchiment d’argent de la drogue

La rédaction
visites
875
commentaire

Le 23 janvier, le Procureur général des Etats-Unis Eric Holder sous l’administration Obama, a annoncé que le Trésor américain et les agences en charge de l’application de la loi établiraient prochainement une « réglementation » permettant de blanchir l’argent provenant de la vente « légale » de marijuana, en l’introduisant dans le système bancaire américain !

Le commerce international illicite de stupéfiants sous contrôle de l’Empire britannique, dont les ventes annuelles totalisent environ mille milliard de dollars, blanchit déjà ces fonds par le biais des plus grandes banques du monde, y compris des géants tel que HSBC, comme des documents du Sénat américain ont pu largement en témoigner. Mais, à présent, M. Holder et M. Obama prévoient de rendre ce commerce légal, au moins pour cette partie de la vente de drogue qui est devenue « légale » avec les récentes lois légalisant l’usage de marijuana à des fins récréatives dans les États de Washington et du Colorado, et à des fins soi-disant « médicales » dans près d’une vingtaine d’autres Etats.

M. Holder a déclaré que les nouvelles règles résoudraient les problèmes rencontrés par les nouveaux titulaires de permis pour la vente de joints au Colorado et par les vendeurs de marijuana à des fins médicales d’autres Etats, dépourvus d’un accès aux services bancaires ou de crédit. « Ils veulent être capable d’utiliser le système bancaire. Et si nous fixons certaines règles, je pense très bientôt surmonter cette difficulté », a encore précisé M. Holder devant un auditoire de l’Université de Virginie.

Voir le commentaire

  • petite souris • 28/01/2014 - 23:58

    pour justifier ce qu’il se fait déjà dans les paradis fiscaux !
    ce serait donc plus simple de légaliser tous ces paradis fiscaux .............

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide